Immixtion politique

Course à la Fegafoot : Ali Bongo coule Pierre-Alain Mounguengui et sauve Jérôme Efong Nzolo

Course à la Fegafoot : Ali Bongo coule Pierre-Alain Mounguengui et sauve Jérôme Efong Nzolo
Course à la Fegafoot : Ali Bongo coule Pierre-Alain Mounguengui et sauve Jérôme Efong Nzolo © 2022 D.R./Info241

La course à la présidence de la Fegafoot revêt finalement une importance majeure pour Ali Bongo et son gouvernement. Le conseil des ministres tenu ce jeudi, a littéralement imposé la volonté du pouvoir gabonais sur cette élection qui aura lieu ce samedi : la disqualification du président sortant Pierre-Alain Mounguengui et le sauvetage in extremis de Jérôme Efong Nzolo. Ce qui fait dire à plusieurs observateurs que ce dernier est le favori du palais présidentiel à ce scrutin électoral fédéral à rebondissements.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Jérôme Efong Nzolo écarté à la dernière minute de la course à la présidence de la Fégafoot

Ali Bongo et le gouvernement gabonais refusent d’être de simples spectateurs du prochain congrès électif de la Fegafoot. Pour donner toutes ses chances à Jérôme Efong Nzolo de l’emporter ce samedi, le conseil des ministres via le ministère des Sports ont dû jouer de roublardise pour sceller à la fois le sort du sortant Pierre-Alain Mounguengui et candidat « présidentiel » Jérôme Efong Nzolo.

Lire aussi >>> Course à la présidence de la Fégafoot : la liste des candidats retenus et leurs colistiers

En effet, alors que Jérôme Efong Nzolo avait mis hors jeu ce mercredi en raison de ses fonctions de directeur général adjoint de l’Office national du développement des sports et de la culture (ONADSC), ce dernier a finalement démissionné ce jeudi de ses fonctions, confirmé par le conseil des ministres qui l’a éjecté de son poste. Une synchronisation avec le conseil des ministres qui a fait vite de nommer dans la même foulée, le président Pierre-Alain Mounguengui en qualité d’inspecteur général des services au ministère des Sports.

Le candidat toujours en lice

Une nomination surprise pour celui qui briguait un 3e mandat à la présidence de la Fegafoot. En échange de sa non-participation à ce scrutin, il se voit confier un parachute doré pour qu’il quitte la course et laisse le champ libre au « démissionnaire » Jérôme Efong Nzolo. Des messes basses qui montrent bien que le pouvoir gabonais est aux manettes de cette élection fédérale désormais pilotée depuis les tablettes de la Présidence gabonaise et du gouvernement. Quid des autres candidats.

Avec ces arrangements de clochers, il n’y a finalement plus que 4 listes candidates à cette élection au lieu des 6 au départ, annoncées par la commission électorale de la Fegafoot. Une immixtion du politique dans cette élection qui en dénature même l’issue et le suspens attendu quant au vainqueur qui sera désigné par une trentaine de délégués, elle aussi certainement sous pression. Rendez-vous ce samedi pour la victoire de Jérôme Efong Nzolo ou pas !

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article