Climat social

« Ali Bongo est soit mort ou incapable de diriger » le Gabon, selon Jean Remy Yama

« Ali Bongo est soit mort ou incapable de diriger » le Gabon, selon Jean Remy Yama
« Ali Bongo est soit mort ou incapable de diriger » le Gabon, selon Jean Remy Yama © 2019 D.R./Info241

C’est la conclusion à laquelle est parvenue le président de la confédération Dynamique unitaire, Jean Remy Yama, invité hier au journal Afrique de TV5Monde. Pour le syndicaliste, la situation sociale du Gabon est explosive. Conséquence des mesures d’austérité que le gouvernement gabonaise refuse de retirer contre ses fonctionnaires. Cette situation explosive aurait été amplifiée par l’absence prolongée d’Ali Bongo dont Yama croit mort ou dans l’incapacité de diriger le pays pour résoudre la crise sociale qui a lui-même déclenché sur instigation du FMI.

Moov Africa

Jean Remy Yama n’a pas caché les inquiétudes du monde syndical face au climat social délétère au Gabon. Invité du journal Afrique de TV5Monde ce dimanche soir, Jean Remy Yama a clairement laissé entendre que la situation sociale au Gabon était « incendiaire » du fait des nombreuses mesures controversées du gouvernement gabonais et ses conséquences immédiates sur la vie des travailleurs.

Décrivant une situation explosive du Gabon, Jean Remy Yama a indiqué que « Actuellement dans les secteurs de l’Education et de l’Enseignement supérieur nous avons de milliers de travailleurs toujours sans salaire, nous avons des grèves sectorielles. Dans les universités, l’année 2018-2019 n’a pas commencé à proprement parler. Tout ceci parce que le pays est bloqué ».

Dynamique unitaire voudrait pour sortir de cette crise ambiante que le gouvernement revienne sur le gel des recrutements et des titularisations à la Fonction publique, sur le blocage de l’avancement des carrières des agents, l’annulation du « pointage illégal » et la réduction des salaires. Des points qui auraient pourtant été annulés par une décision de la Cour constitutionnelle sur saisine de la puissante confédération syndicale publique.

L’entretien accordé dimanche à TV5Monde par le président de Dynamique unitaire

Concernant l’état de santé d’Ali Bongo, Jean Remy Yama a rappelé avoir saisi le 7 décembre dernier avec d’autres acteurs de la société civile la présidente du Sénat, Lucie Milebou-Aubusson, afin que soit mise en place une commission paritaire majorité-opposition afin de statuer et d’en informer le peuple. « ça fait plus d’un mois aujourd’hui que la présidente du sénat ne nous a pas répondu », a déploré le leader syndical.

Pour lui, le pouvoir exécutif « cacherait » au peuple Ali Bongo. « Il n’y a que l’exécutif qui nous dit qu’Ali est vivant, qu’Ali se porte bien à travers des photos et des vidéos », a-t-il martelé. Avant de conclure que « Pour l’instant, on n’y croit plus sincèrement. Et nous devons exiger purement et simplement la vacance de pouvoir car tous les éléments s’y prêtent ».

S’étonnant qu’aucun journaliste gabonais ou étranger n’ait pu voir Ali Bongo depuis son AVC et son retour furtif au Gabon, Jean Remy Yama s’est voulu formel : « Si le sénat ne nous permet pas de mettre en place cette commission alors nous ne porterons plus de gants. Nous serons à même de dire qu’Ali Bongo est soit mort ou incapable de diriger. Et nous devons passer à la transition du moins appliquer l’article 13 de la Constitution ».


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article