CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 15 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 162 +0

Situation vaccinale

Première dose 50 227
Seconde dose 32 261

% de la population

2,42%
1,55%

Situation globale

125 +6 32 261 25 260 +15
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Querelle administrative

Affaire Kanga : seconde gifle de la CAF contre la fédération congolaise de football

Affaire Kanga : seconde gifle de la CAF contre la fédération congolaise de football
Affaire Kanga : seconde gifle de la CAF contre la fédération congolaise de football © 2021 D.R./Info241

Nouvelle douche froide pour la Fédération congolaise de football association (FECOFA) qui avait interjeté en appel la décision rendue le 26 mai par le jury disciplinaire de la CAF sur la fraude présumée autour de l’identité du joueur gabonais Guelor Kanga Kaku. Le jury d’appel de la CAF qui rendu publique sa décision ce jeudi, a rejeté toutes les prétentions de la partie congolaise (RD Congo) qui n’aurait pas produit de nouveaux éléments à sa requête en appel.

Moov Africa

La FECOFA va-t-elle enfin arrêter de s’acharner sur le joueur Guelor Kanga ? Une nouvelle fois, après avoir été débouté de ses accusations, elle avait saisi le jury d’appel de la CAF pour tenter de faire condamner le Gabon. Son appel qui a été étudié le 28 juin par le jury d’appel de la CAF, a confirmé celle du jury disciplinaire en faveur de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT). Un nouveau revers pour les dirigeants congolais.

Selon la décision adressée ce jeudi aux deux parties, le jury d’appel de la CAF le Nigérian Abdulhakeem Uthman Mustapha a été contraint de rejeté la requête de la FECOFA. Et pour cause, le plaignant congolais « n’a pas introduits des nouveaux éléments de preuves et que le joueur Kanga Kaku Guelor est correctement enregistré sur le CMS conformément aux articles 38-41 du Règlement de la CAN ». Une énième gifle administrative pour la partie congolaise.

Et ce, conformément aux statuts et règlements de la CAF mais aussi son le Code Disciplinaire. La FECOFA a ainsi jusqu’au 18 juillet prochain pour introduire un recours auprès du tribunal arbitral du sport (TAS) qui a ses quartiers à Lausanne en Suisse. Va-t-elle poursuivre sa protestation déjà douchée deux reprises par la CAF ? Réponse dans les prochains heures.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article