CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 15 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 162 +0

Situation vaccinale

Première dose 50 227
Seconde dose 32 261

% de la population

2,42%
1,55%

Situation globale

125 +6 32 261 25 260 +15
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Incompréhension

Tensions diplomatiques : le Tchad et la Centrafrique désormais sur le pied de guerre

Tensions diplomatiques : le Tchad et la Centrafrique désormais sur le pied de guerre
Tensions diplomatiques : le Tchad et la Centrafrique désormais sur le pied de guerre © 2021 D.R./Info241

Rien ne va plus entre la Centrafrique et le Tchad. N’djamena qui accuse Bangui d’être responsable de la mort de ses soldats tués dans une attaque dimanche, a déployé ses troupes sur le territoire centrafricain ce 31 mai en guise de représailles. Ce lundi matin, des sources militaires révèlent que l’armée tchadienne a lancé une offensive contre les Forces armées centrafricaines (Faca) et leurs alliés mercenaires russes du groupe Wagner.

Moov Africa

Une colonne de troupes tchadiennes à bord d’une dizaine de véhicules militaires et lourdement armés ont pénétré le territoire Centrafricain selon des témoignages. Les forces armées tchadiennes avaient dans cette opération un soutien aérien. Des hélicoptères de combat et des avions de chasse notamment des Mirages qui ont survolé l’espace aérien centrafricain et même camerounais.

Mais la direction prise par ces forces n’a pas été révélée. L’on sait pour l’instant que les Faca ainsi que leur alliés russes ont de leur côté pris la direction de la localité de Ngaoundaye au Sud du pays. N’djamena intervient militairement sur le sol Centrafricain suite à la mort de six de ses soldats tués dimanche 30 mai dans un poste frontalier en territoire Tchadien.

Il ressort que des soldats centrafricains étaient à la poursuite des combattants des groupes rebelles 3R (pour Retour, réclamation et réhabilitation) et UPC (l’Unité pour la paix en Centrafrique). Cette chasse à l’homme a conduit les Faca sur le territoire tchadien où elles ont abattu des soldats Tchadiens.

Dans un communiqué publié ce lundi, le ministre tchadien des Affaires étrangères, Chérif Mahamat Zene parle de crime de guerre. « Ce crime de guerre d’une gravité extrême et cette attaque meurtrière préméditée, planifiée et opérée à l’intérieur du Tchad ne sauraient rester impunis ».

Le gouvernement centrafricain par la voix de son porte-parole, Ange Maxime Kazagui a réagi en affirmant que les vrais responsables de ces assassinat sont les rebelles du 3R et de UPC. Le gouvernement centrafricain a également déploré la mort de ces soldats et a réaffirmé la volonté de Bangui de raffermir ses relations avec N’djamena.

« Le gouvernement de la République Centrafricaine, qui a montré à plusieurs reprises sa volonté de raffermir ses relations avec le gouvernement du Tchad et entre les deux peuples frères, réaffirme sa détermination de continuer à œuvrer dans l’esprit et la lettre des dispositions de la Commission mixte centrafricano-tchadienne de décembre 2019 », peut-on lire dans le communiqué.

Afin d’éviter de pareilles incidents dans l’avenir, le gouvernement centrafricain a promis de renforcer la sécurité au niveau des frontières communes dans l’intérêt des deux peuples et se dit disposé à travailler avec le Tchad.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article