CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 265
Nombre de décès depuis mars 2020 173 +3

Situation vaccinale

Première dose 99 248
Seconde dose 74 961

% de la population

4,78%
3,61%

Situation globale

802 +227 74 961 26 638 +259
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Coup d’état militaire

Tchad : Les opposants au CMT font front commun et dénonce le silence de l’UA

Tchad : Les opposants au CMT font front commun et dénonce le silence de l’UA
Tchad : Les opposants au CMT font front commun et dénonce le silence de l’UA © 2021 D.R./Info241

Dans une nouvelle organisation dénommée « déclaration des organisations tchadiennes pour une transition inclusive », les opposants au Conseil militaire de transition (CMT) au Tchad ont décidé, mardi, de faire front commun contre les nouvelles autorités de transition tchadiennes.

Moov Africa

Le Groupe de réflexion et action pour l’appel du 1er juin (Gra-appel du 1er juin), une association de personnalités tchadienne ayant une aura internationale, et la coalition Wakit Tama, qui regroupe des partis politiques et associations, se sont réunis à Ndjamena, mardi, pour dénoncer le refus du CMT d’organiser la Conférence nationale inclusive et souveraine.

D’après ces opposants, il y a une volonté manifeste du Conseil militaire de proroger le délai de la transition (18 mois) sous le prétexte fallacieux du défaut des financements et son forcing à mettre seul les organes de transition sans au préalable la tenue d’une conférence nationale véritablement inclusive.

« Les quatre mois passés de la transition révèlent de manière criarde la mauvaise gestion et allocation des ressources humaines, matérielles et financières de l’Etat », ont-ils dénoncé lors de leur point de presse tenu mardi. Les opposants tchadiens ont dénoncé également le silence complice et inquiétant de l’Union Africaine (UA).

« Les recommandations de l’UA ne sont pas mises en œuvre et elle ne dit rien. Elle a peiné à trouver un représentant spécial pour le Tchad, et ce dernier nous a exigé de passer par le ministère des Affaires étrangères pour prendre rendez-vous avec lui. Nous nous demandons donc sur son rôle et son utilité pour la facilitation du dialogue entre les Tchadiens », s’est insurgé Bédoumra Kordjé, porte-parole du Groupe de réflexion et d’action pour l’appel du 1er juin.

Dans leur déclaration lue à la presse, les opposants ont estimé que la seule préoccupation des Tchadiens, à l’issue de la transition actuelle, est de choisir librement et de façon incontestable les dirigeants de leur pays à travers des élections libres et transparentes qui puissent garantir la paix, la stabilité et la prospérité.
D’après la déclaration, la voie suivie par le CMT qui consiste à mettre en place le Conseil national de transition et le comité d’organisation du dialogue national inclusif, n’est pas de nature à apaiser le peuple tchadien et à ramener la paix.

« La seule et unique voie pour sortir pacifiquement et de façon durable le Tchad de la crise multidimensionnelle qu’il traverse, est d’offrir un cadre idéal de dialogue, d’inclusion, de compromis et de consensus qui garantissent la participation équilibrée et représentative de toutes les forces vives de la société tchadienne sans exclusion  », ont noté les opposants.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article