Front social

Rentrée scolaire : Le Sena dénonce de graves manquements et menace d’entrer en grève

Rentrée scolaire : Le Sena dénonce de graves manquements et menace d’entrer en grève
Rentrée scolaire : Le Sena dénonce de graves manquements et menace d’entrer en grève © 2021 D.R./Info241

Le Syndicat de l’éducation nationale (Sena) a fait sa rentrée hier à Libreville, 3 jours après la rentrée administrative. Occasion pour ce syndicat rassemblant les enseignants du primaire et du secondaire, de faire le bilan de l’année écoulée et de relever déjà les manquements de la future rentrée prévue pour ce 27 septembre sur l’ensemble du territoire national. Le Sena qui s’est réservé le droit d’entrée en grève, a opposé plusieurs préalables au gouvernement avant le démarrage des cours pour l’année 2021-2021.

Moov Africa

Parmi les manquements observés, le secrétaire général du Sena Fridolin Mve Messa a exigé avant cette reprise, l’organisation des concours internes ENI et ENS, la formation des inspecteurs du second degré qui n’est pas lancée, les affections et nominations des responsables administratifs qui ne sont toujours pas connus. A cet état des lieux s’ajoute les boxes qui sont érigés dans les enceintes des établissements qui n’ont pas encore été détruits malgré les annonces et la garantie de l’accueil des élèves dans de « bonnes conditions ».

L’intégralité de la déclaration de rentrée syndicale du Sena d’hier

Le Sena a relevé que les 400 salles de classes réhabilité par les autorités pour cette rentrée « ne pourra pas satisfaire la demande de plus en plus croissante à l’exemple de ces 33 309 élèves de classe de 6e qui risque de rentrer dans le cycle des effectifs pléthoriques si de nouvelles salles de classe ne sont pas livrées ». Et le syndicat de solliciter la tenue des assises de la carte scolaire aux fins de mieux orienter les investissements à réaliser pour atteindre l’objectif de 35 élèves par classe.

Et Fridolin Mve Messa de conclure : « Ainsi, le Sena note de graves manquements dans la préparation de cette rentrée des classes 2021-2022. Tout en se réservant le droit d’entrer en grève si ces préalables ne sont pas satisfaits, le Sena appelle à la responsabilité des enseignants et des autres personnels pour la défense pour la défense de leur carrière ». Voilà qui devrait mettre un coup de pression sur les autorités de tutelle si elles veulent une rentrée apaisée.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article