Réaction

Mike Jocktane enjoint les autorités gabonaises à traiter avec dignité les retraités et leurs pensions

Mike Jocktane enjoint les autorités gabonaises à traiter avec dignité les retraités et leurs pensions
Mike Jocktane enjoint les autorités gabonaises à traiter avec dignité les retraités et leurs pensions © 2022 D.R./Info241

Le président du Gabon Nouveau, Mike Jocktane, a réuni la presse nationale et internationale ce jeudi au siège de son parti à Libreville pour fustiger le mauvais traitement réservé aux retraités du Gabon par les autorités. Il a également évoqué la situation de crise qui sévit actuellement au sein de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ainsi que dans les autres caisses sociales de l’Etat à savoir la Caisse nationale de maladie et de garantie sociale (CNAMGS) sans oublier la Caisse des pensions et de prestations familiales des agents de l’Etat (CPPF).

Info241 sur Whatsapp

Avant de rentrer au cœur de sa déclaration, Mike Jocktane a d’abord fait un bref rappel de la descente dans les rues de Libreville des retraités la semaine écoulée qui revendiquaient leurs pensions impayées. Un mouvement d’humeur qui a entraîné des échauffourées entre les forces de l’ordre et de sécurité et les retraités. Une situation déplorable selon le président leader du Gabon Nouveau.

Le président du Gabon Nouveau, hier à Libreville

« En faisant cela, le gouvernement montre une fois de plus son incapacité à gérer les préoccupations légitimes des populations et, de fait, il installe volontairement un climat social et même politique délétère dans le pays », martèle le par ailleurs candidat à la présidentielle de 2023. Mike Jocktane a dit ne pas rester insensible aux difficultés à payer les salaires des agents. Ce qui est un signe annonciateur de cessation de paiement à moyen terme pour les deux autres caisses, selon lui.

Dans ses recherches, il a relevé certains chiffres qu’il a partagé à la presse. Par exemple, les salaires des agents à la CNSS coûteraient 2 milliards par semestre pour un effectif de 1 976 employés dont le directeur général nommé par l’Etat alors que la CNSS nécessiterait que 600 agents. En matière financière et comptable, il a été découvert sur presque tous les comptes bancaires 55 milliards de crédit spot cumulés sur plusieurs années. Des dettes fournisseurs de 10 milliards dont près de 6 milliards de fausses factures et surfacturation selon les partenaires sociaux, précise le responsable politique.

Mike Jocktane a rappelé que 5 000 retraités sont en attente depuis 5 ans de leurs pensions pour un montant de 19 milliards de francs CFA. Le candidat à la présidentielle gabonaise invite par ailleurs les autorités gabonaises à traiter avec dignité et respect les retraités en procédant au versement régulier de leurs pensions. Ne pas pouvoir payer les retraités est inacceptable et doit être considéré comme une haute trahison, a martelé le président du Gabon Nouveau.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article