Maixent Nkani Accrombessi, le Raspoutine de la République ?

Maixent Nkani Accrombessi, le Raspoutine de la République ?
Maixent Nkani Accrombessi, le Raspoutine de la République ? © 2013 D.R./Info241

Info241 sur Whatsapp

Pourquoi comparer l’histoire de Grigori Efimovitch Raspoutine, ce personnage débauché, mystique, influent auprès du tsar Nicolas II et de son épouse, et qui aurait précipité la chute de la dernière famille impériale russe avec l’arrivée au pouvoir des bolchéviques et le parcours de Maixent Nkani Accrombesi ? Réponse : la vie de ces deux personnages est entourée de mystère, de mystique, d’histoires (in)vraisemblables qui alimentent la haine, la crainte auprès des gens du palais et du peuple.

Qui est réellement Maixent Nkani Accrombessi ? Celui que le personnel du Palais du bord de mer appelle allègrement « DC », le tout puissant directeur de cabinet de la Présidence gabonaise, difficile de répondre. Tant le mystère qui entoure son arrivée au Gabon est jalonné de zones d’ombres.

Pour le commun des Gabonais, il serait un illettré débarqué à Libreville dans les valises d’André Mba Obame, tout fraîchement rentré de ses études en France, nanti d’un doctorat en Sciences politiques. Une légende savamment distillée par le secrétaire général de l’ex-Un lors de ses nombreuses interventions publiques.

Jusqu’à ce publi-reportage sur le Gabon, réalisé par l’hebdomadaire Jeune Afrique, qui publiait une couverture sur l’entourage d’Ali Bongo, les Gabonais y découvrent la bio expresse d’un Maixent Accrombessi détenteur d’un DEA en économie appliquée et d’un DESS en développement économique et social.

Une véritable douche froide pour ses détracteurs qui surfaient sur cette vague pour discréditer leur souffre-douleur. Cependant donc, peine perdue, le mythe persiste, pour nombre de Gabonais, en passant de l’intelligentsia au mackaya, c’est un profil racoleur, commandé…C’est un ex-cuisinier, un ex-chauffeur, un ancien démarcheur immobilier en France, mieux c’est un maître spirituel du vaudou, qui a envouté Ali.

Dans un pays où le pouvoir et le mystique s’assemblent, la légende enfle, il serait le maître spirituel d’Ali, faisant des allers-retours entre son pays d’origine le Bénin, berceau du vaudou et le Gabon pour acquérir des pouvoirs surnaturels, C’est selon, pour mieux envoûter Ali, pour d’autres, protéger ce dernier de ses ennemis qui consultent marabouts et autres ngangas pour le neutraliser mystiquement.

Mba Obame enfoncera le clou, quand entra d’un long exil médical effectué en Afrique du Sud et en France, il déclarera publiquement être victime d’attaque mystique tout en promettant à son tour de consulter des guérisseurs pour rendre la pareille au commanditaire Maixent Accrombessi.

En novembre 2011, l’avion présidentiel gabonais est bloqué à l’aéroport de Porto-Novo par un contrôleur un peu trop zélé pour des raisons inconnues. A l’intérieur de l’avion se trouve Accrombessi. Entre le Gabon et le Bénin, on frôle la crise diplomatique, la présidence béninoise se fend en excuse dans un communiqué lu en direct sur les plateaux de l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin (ORTBN).

Invraisemblable ! La rumeur se répand dans tout Libreville, le directeur de cabinet d’Ali était à bord d’un avion transportant de la drogue, des valises bourrées de FCFA, et en compagnie de prostituées. Dans les bureaux du palais ou dans les bistrots, les Gabonais crachent leur haine sur Accrombessi.

Dernier épisode en date, les populations de Bongoville auraient vomis Accrombessi, qu’Ali Bongo Ondimba, aurait proposé comme tête de liste du Parti Démocratique Gabonais (PDG) aux prochaines élections municipales.

Info, ou intox, mythe ou réalité ? Une chose est sûre, l’histoire enseignera à nos enfants que Maixent Nkani Accrombessi fut des hommes de la République les plus détestés de l’ère Ali Bongo.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article