CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Réaction

Coronavirus : les commerçants gabonais réclament des mesures d’accompagnement

Coronavirus : les commerçants gabonais réclament des mesures d’accompagnement
Coronavirus : les commerçants gabonais réclament des mesures d’accompagnement © 2020 D.R./Info241

Alors que le gouvernement gabonais a annoncé le 20 mars le durcissement de ses mesures de prévention au coronavirus, Ali Bongo a lui décidé d’instaurer un couvre-feu samedi dernier. Des mesures restrictives qui n’ont pas été suivies de mesures d’accompagnement pour soutenir les acteurs économiques fortement impactés par celles-ci. C’est du moins ce qu’a laissé entendre ce lundi sur Facebook, confinement oblige, le secrétaire exécutif de la Confédération gabonaise des syndicats des commerçants (Cogasyc) Abbas Nziengui Mabika.

Moov Africa

Lire aussi >>> Le Gabon annonce un nouveau durcissement de ses mesures de riposte au coronavirus

C’est confiné à son domicile qu’Abbas Nziengui Mabika a interpellé ce lundi, les autorités gabonaises pour qu’elles clarifient les contours des mesures prises pour faire face à la propagation du coronavirus dans le pays. Saluant la récente décision de confinement partiel et de couvre-feu, le leader syndical n’a hésité à dénoncer des « mesures discriminatoires » à l’égard des commerçants de proximité, secoué de plein fouet par lesdites mesures gouvernementales.

Le secrétaire général du Cogasyc interpellant le gouvernement

« En Chine pour affronter cette pandémie, le gouvernement a débloqué une enveloppe de 97,5 milliards aux entreprises (43 milliards de dollars, ndlr) », a-t-il cité pour exemple. Avant d’invoquer l’exemple français : « Tout récemment en France, le président Macron a promis une enveloppe de 300 milliards d’euros ». A l’inverse ajoute-t-il, « Au Gabon, le confinement pour nous qui sommes dans le commerce de proximité s’observent par des convocations administratives visant à faire payer aux commerçants des amendes ».

Abbas Nziengui Mabika souligne que les forces de l’ordre demanderaient « aux opérateurs économiques qui ne sont pas concernés par la mesure de fermer leurs boutiques ou en procédant à leur arrestation à tord ou à raison ». Toute chose qui a amené le leader syndical à réclamer une meilleure communication des autorités en tête desquelles le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale. « Nous souhaitons qu’une communication claire soit faite sans ambiguïté par les responsables de départements ministériels » concernés. Espérons qu’il soit entendu !

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article