07:26
URGENT >>>

Les noms des 10 candidats au très convoité fauteuil de président du CGE


Majorité présidentielle

Ben Moubamba revient à la charge avec un nouveau concept : la « majorité de progrès »


Politique
  • Bruno Ben Moubamba, le trublion de la politique gabonaise © 2018 D.R./Info241
Publié le 9 février 2018 à 11h53min

Après avoir échoué à en « finir » avec l’Etat-PDG, but de sa seconde infructueuse grève de la faim, Bruno Ben Moubamba, le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR, opposition modérée) ne décolère surtout pas de broyer du noir. L’ancien Vice-Premier ministre d’Ali Bongo est ainsi de retour après un long séjour au calme en France avec un nouveau concept : « la majorité de progrès ». Un nouveau concept qui devrait le permettre de survivre dans la majorité présidentielle après son éviction tonitruante de l’équipe gouvernementale.

L’ancien Vice-Premier ministre d’Ali Bongo chargé de l’Habitat et du Logement a décidément de la suite dans les idées. Après sa grève fin novembre visant à débarrasser le Gabon par le jeune de « l’Etat-PDG », le candidat malheureux à la présidentielle d’août 2016 bouillonne d’idées pour exister dans la galaxie présidentielle de son ancien ennemi politique Ali Bongo.

Moubamba reçu en audience par le Vice-Président Maganga Moussavou, le 1er février

Depuis son retour de France, le président de l’ACR multiplie les rencontres avec les opposants modérés qui ont comme lui, décidés de faire affaire avec Ali Bongo. Après le Vice-Président Pierre-Claver Maganga Moussavou la semaine dernière, Bruno Ben Moubamba a rencontré hier le président du Conseil économique et social (CES) Réné Ndemezo’o Obiang, un ancien opposant radical qui a rejoint les rangs du camp présidentiel.

Lors ces rencontres entre opposants modérés favorables au régime d’Ali Bongo, le président de l’ACR est allé sensibiliser ses interlocuteurs sur son nouveau concept politique « majorité de progrès » en vue des futures législatives annoncées d’avril prochain. Une nouvelle trouvaille donc pour l’ancien Vice-Premier ministre débarqué du gouvernement en septembre dernier pour indiscipline.

Moubamba au coté de Rene Ndemezo’o

En clair, il s’agit avec ce concept de « majorité de progrès », de rassembler à l’Assemblée nationale ’’les meilleurs de l’opposition, du pouvoir, de la société civile et de la diaspora’’, a confié le brillant théoricien politique. Un concept qui devrait selon toutes vraisemblances, se mettre en place une fois les nouveaux 143 locataires du Palais Léon Mba connus.

Fidèle à ses anciennes théories et concepts, Moubamba a indiqué que sa nouvelle trouvaille lumineuse vise toujours à mettre fin à ’’la sorcellerie politique’’ qu’il dit combattre dans la sphère politique nationale. Une vue de l’esprit pour ce docteur en philosophie qui doit encore réussir à gagner sa place au palais de l’Assemblée nationale en obtenant les suffrages des électeurs. Un bataille qui ne s’annonce pas du tout gagné pour celui qui n’a jamais occupé de mandat électif national.

Affaire à suivre donc !


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile