12:54

Nouveau gouvernement

Ali Bongo prend langue avec ses nouveaux ministres fraîchement installés


Politique
  • Guy Bertrand Mapangou, le nouveau porte-parole du gouvernement, lisant le communiqué final des travaux © 2018 D.R./Info241
Publié le 8 mai 2018 à 17h51min

Après avoir juré hier loyauté à Ali Bongo dans l’exercice de leurs fonctions, les ministres du nouveau gouvernement Issoze Ngondet étaient réunis ce mardi 8 mai en conseil des ministres. Cette réunion de prise de contact aura servi uniquement, à en croire le communiqué final de ses travaux parvenu à la rédaction d’Info241, à fixer le cap de l’action gouvernement qui se résume en 3 lignes directrices : le sens des priorités, le sens du concret et le sens de l’efficacité. Avec en ligne de mire les futures législatives, le Fonds d’initiatives départementales (FID) et le Plan de relance économique (PRE).

Les 41 membres du nouveau gouvernement d’Ali Bongo étaient réunis ce matin à la Présidence de la république pour leur tout premier conseil des ministres. Désormais, Ali Bongo voudrait que leurs actions soient « concrètes, visibles sur le terrain et celles-ci doivent être réalisées dans la célérité, l’efficacité : le Gouvernement doit apporter des solutions rapides aux problèmes auxquels les gabonaises et les gabonais sont confrontés ».

Une autre façon de reconnaître que l’action gouvernementale conduite jusque-là par le même Emmanuel Issoze Ngondet, n’a que trop peu connu des résultats « visibles » pour les populations. Comme de coutume, Ali Bongo a invité ses ministres à « établir une priorisation des actions à mener en faveur des gabonaises et des gabonais en vue de l’amélioration au quotidien de leur condition de vie », a souligné le communiqué final du Conseil des ministres.

Conscient de la désormais pression de la Cour constitutionnelle qui pèse sur son gouvernement, Ali Bongo leur a rappelé que « l’un des chantiers prioritaires à poursuivre et à mener avec diligence est l’organisation des élections législatives pour lesquelles, sous aucun prétexte, ne doivent connaître un nouveau report », une mission qui incombe pourtant au Centre gabonais des élections (CGE) depuis sa mise en place officielle tardive le 2 mai dernier.

Les trois autres chantiers prioritaires de ce gouvernement éphémère seront « l’exécution des projets du Programme d’Urgence, le Fonds d’Initiatives Départementales (FID) et la poursuite de la mise en œuvre du Plan de Relance Economique (PRE) », a consigné le communiqué final de ce conseil de ministres.

Coté nomination, Puanne Paulin Moussounda est désormais conseiller spécial, chargé de missions d’Ali Bongo et secrétaire du Conseil des Ministres auprès de la Présidence gabonaise. Jonas Prosper Lola Mvou devient secrétaire général du gouvernement auprès de la Primature en remplacement de Ali Akbar Onanga Y’Obegue promu ministre. Enfin, Patrichi Christian Tanasa devient l’Administrateur Directeur Général de Gabon Oil Company en remplacement d’Arnauld Calixte Engandji Alandji lui aussi promu ministre.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile