L’après élection

Union nationale : Après l’élection, Paul Marie Gondjout pense déjà à l’avenir du parti !

Union nationale : Après l’élection, Paul Marie Gondjout pense déjà à l’avenir du parti !
Union nationale : Après l’élection, Paul Marie Gondjout pense déjà à l’avenir du parti ! © 2021 D.R./Info241

C’est un Paul Marie Gondjout (PMG) visiblement serein et très souriant qui est ressorti conquérant de sa courte défaite à la présidence de l’Union nationale (UN, opposition radicale) son parti le 13 novembre dernier. Réuni hier lundi avec ses anciens colistiers, « PMG » les a invités à regagner les rangs et à s’investir pour les batailles futures.

Moov Africa

À la sortie de la salle qui avait abrité le récent congrès de l’Union nationale samedi dernier, nombreux sont ceux qui avaient parié sur une sorte d’hypocrisie dans ses paroles. A peine battu d’une courte tête certes par Paulette Missambo, Paul Marie Gondjout s’est montré fair-play en promettant faire démentir ceux qui avaient parié sur une implosion de son parti à l’issue de ce vote. « L’écart entre moi et la vainqueur de la soirée est très faible. C’est un résultat que nous prenons normalement. Il en dit long sur les forces en présence dans notre parti. Nous lui souhaitons bon vent et mon équipe et moi allons travailler pour qu’elle réussisse car nous pensons que l’avenir est pour nous », avait-il lancé.

En réunion lundi justement avec son état major, le cap indiqué par Paul Marie Gondjout était bien l’avenir en question. « J’ai tenu à vous réunir cet après midi pour vous exprimer mes plus vives et sincères admirations pour le travail que nous avons fourni ensemble durant près d’un an. Il s’est soldé par un score honorable qui nous a mis au coude-à-coude avec le vainqueur. Une élection se soldant d’une victoire ou d’une défaite, on s’y était préparé. Passé ce cap, je vous invite dorénavant à ranger cette élection dans les tiroirs et à vous remettre en ordre de bataille sans répit. Que chacun de nous regagne sa base militante afin de redonner vie et participer à l’effort collectif de redynamisation et de consolidation de notre parti à travers l’étendue du territoire national. Au besoin, créez-en d’autres là où il n’y en a pas ».

En leader conscient de ce qu’il tient désormais derrière lui presque 50% d’influence au sein de ce parti, Paul Marie Gondjout semble plus que jamais sûr de sa force. « Depuis que j’ai pris connaissance du résultat qui les a départagés lui et madame Missambo, je suis de ceux qui pensent que cette élection interne qui a élue Paulette a en même temps révélé Paul. Quand on sait que Paulette Missambo à 71 ans, n’incarne plus pour autant le renouveau à la tête d’un parti à la tête duquel prend retraite un Zacharie Myboto octogénaire, Paul Marie Gondjout se positionne dorénavant comme le visage de l’audace qui affirme clairement sa boulimie de jouer les premiers rôles", confie un observateur avisé de la politique gabonaise.

ET d’ajouter : "pendant que certains qui seraient vus comme ses alter égos se retrouvent systématiquement voilés derrière la candidature poussive puis la présidence de Paulette Missambo. Et je crois sans risques de me tromper que c’est à ce niveau que Paul leur a damé le pion et a assurément gagné en galons. Il est désormais placé sur orbite et l’opinion l’a découvert en dépit d’une certaine adversité interne affichée par plusieurs cadres de ce parti. Il gagne en maturité sur eux. C’est un de mes angles de lecture et je crois qu’il va falloir suivre ce garçon dans le temps ».

Des visites sur le terrain ont été envisagées pour vérifier la vitalité des organes de base qui, selon Paul Marie Gondjout, doivent redonner à l’Union nationale son statut de poids lourd sur l’échiquier politique du Gabon.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article