Session ordinaire

Sénateurs et députés gabonais en vacances parlementaires pour les 3 prochains mois !

Sénateurs et députés gabonais en vacances parlementaires pour les 3 prochains mois !
Sénateurs et députés gabonais en vacances parlementaires pour les 3 prochains mois ! © 2022 D.R./Info241

Les députés et sénateurs gabonais sont en vacances depuis ce 30 juin. Les différentes cérémonies de clôture de leur session parlementaire désormais unique se sont déroulées ce jeudi matin à l’Assemblée nationale puis l’après-midi au Sénat. Ouvert le premier jour ouvrable d’octobre dernier, cette session parlementaire aura duré 9 mois soit quelques 270 jours durant lesquels les parlementaires ont validé les textes de loi proposés par le gouvernement.

Info241 sur Whatsapp

Les parlementaires gabonais sont désormais en vacances depuis hier. Conformément à une reforme de l’exécutif qu’ils avaient entériné, il n’y a plus qu’une seule session parlementaire au lieu de deux initialement. Ceci en conformité avec l’article 41 de la Constitution consacrant le nouveau régime des sessions parlementaires.

Une vue de la cérémonie au sénat hier

« Au cours de la présente session, l’Assemblée nationale s’est employée, dans la sérénité qui la caractérise, à examiner et voter l’ensemble des projets de lois qui lui ont été soumis », a déclaré Faustin Boukoubi lors de la cérémonie de clôture d’hier. Avant d’ajouter : « En effet, sur 49 textes reçus, nous en avons adopté 42 », témoin de la symbiose existant entre le gouvernement et le parlement contrôlé à plus de 90% par le parti au pouvoir.

La présidente du Sénat, Lucie Milébou-Aubusson Mboussou, est quant à elle revenu sur l’autonomisation des jeunes. « La pauvreté, le chômage des jeunes sans formation, notamment, restent une préoccupation sociétale majeure, amplifiée par les restrictions socio-économiques que nous venons de connaître, et dont les stigmates sont toujours présents », a-t-elle indiqué.

Députés et sénateurs gabonais sont ainsi en vacances pour une durée de 3 mois. Trois mois durant lesquels, le président est autorisé à prendre par ordonnances pendant l’intersession parlementaire, les mesures qui sont normalement du domaine de la loi. Les ordonnances prises durant cette période doivent cependant être ratifiées par le parlement au cours de sa prochaine session.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article