Front social

Privés de salaire, les membres du SNEC annoncent une importante AG ce lundi à l’UOB

Privés de salaire, les membres du SNEC annoncent une importante AG ce lundi à l’UOB
Privés de salaire, les membres du SNEC annoncent une importante AG ce lundi à l’UOB © 2022 D.R./Info241

Le président du Syndicat national des enseignants chercheurs (SNEC), Jean Rémy Yama, a annoncé ce samedi la tenue d’une importante assemblée générale des enseignants et chercheurs ce lundi 28 février à partir de 8h au portail de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville. Une AG qui intervient suite à une coupure de salaire de certains membres du bureau national à l’instar de la vice-présidente et du secrétaire général.

Info241 sur Whatsapp

« La coupure de salaire sanctionnait un acte posé mais avec l’arrivée de Tom et Daouda, nous assistons pour la première fois de l’histoire syndicale à une coupure de salaires qui au lieu de sanctionner l’acte commis sanctionne plutôt les opinions syndicales des uns et des autres », a déclaré le président du SNEC Jean Rémy Yama.

Le SNEC est en grève depuis le mois de juin 2021. Une grève qui a été reconduite en janvier 2022 suite à la non prise en compte de leurs revendications portant entre autres sur la régularisation des situations administratives des enseignants et enseignants chercheurs, l’augmentation des capacités d’accueil dans les universités et grandes écoles et instituts de recherche et les vacations.

« En 24 ans de syndicalisme et 12 ministres que j’ai vu passés soit une durée moyenne de 2 ans par ministre, on était jamais descendu aussi bas. En 2002 en fermant les universités et grandes écoles, on avait demandé aux enseignants et chercheurs de signer les nouvelles fiches de réengagement mais les salaires n’avaient jamais été suspendus malgré le fait que nous sommes 6 à n’avoir jamais signé lesdites fiches », s’est étonné Jean Rémy Yama.

Tout en appelant à une réaction unanime de tous face à ce qu’il qualifie d’arbitraire et subjectif, le SNEC invite en outre tous les enseignants et chercheurs quelques soient leurs opinions à réagir comme un seul homme face à l’agression des autorités ministérielles contre la liberté syndicale. Rendez-vous est donc pris pour ce lundi à Libreville.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article