Transparence financière

Malgré les vives critiques, le FMI débloque près de 100 milliards d’aide au Gabon

Malgré les vives critiques, le FMI débloque près de 100 milliards d’aide au Gabon
Malgré les vives critiques, le FMI débloque près de 100 milliards d’aide au Gabon © 2022 D.R./Info241

Après avoir réclamé le 20 mai dernier des audits indépendants des fonds utilisés par le Gabon dans le cadre de l’accord élargi au titre du Mécanisme élargi de crédit (MEDC), le FMI vient d’accorder sa confiance aux autorités gabonaises malgré la non-conformité de ses comptes. Une confiance renouvelée ce lundi selon un communiqué du FMI parvenu à la rédaction d’Info241. Ce, après avoir achevé les première et deuxième revues de l’accord élargi qui a ainsi ouvert la voie au décaissement de 155,29 millions de dollars soit 96,26 milliards FCFA.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Fonds Covid-19 : le Gabon refuse de dire ce qu’il a fait de plus de 80% du prêt alloué par le FMI

Le conseil d’administration du FMI a accordé à nouveau sa confiance aux autorités malgré le manque de transparence affichée dans la gestion des précédents prêts dont la mauvaise gestion avait été décriée par la société civile gabonaise et un auditeur indépendant autorisé à ne porter son regard que sur moins de 1/5 du montant alloué au Gabon au cours des années 2020 et 2021 de la gestion du fonds spécial Covid-19. Cette nouvelle tranche de prêt avait été consenti au pays le 28 juillet 2021 pour permettre de faire face aux conséquences économiques de la pandémie de la Covid-19.

Lire aussi >>>Fonds Covid-19 : le Copil Citoyen réclame les têtes d’Ossouka Raponda et d’Obiang Ndong

« Le 27 juin 2022, le Conseil d’administration du Fonds monétaire international a achevé les première et deuxième revues de l’accord élargi appuyé par le mécanisme élargi de crédit (MEDC) pour le Gabon », indique le communiqué du Fonds. « L’achèvement des revues permet un décaissement de 116,1 millions de DTS (155.29 millions de dollars américain), portant le décaissement total à 197,1 millions de DTS (environ 263.63 millions de dollars américain) dans le cadre de l’accord triennal au titre du MEDC conclu avec le Gabon », poursuit-il.

Avant de souligner que « De nombreuses incertitudes pèsent sur les perspectives économiques. La propagation de nouveaux variants plus contagieux de la COVID-19 – compte tenu notamment de la lenteur de la vaccination –, la possibilité d’un ralentissement économique plus marqué en Chine, l’intensification de la guerre de la Russie en Ukraine et d’éventuelles tensions sociales à l’approche des élections présidentielles de 2023 sont des risques importants qui pèsent sur les perspectives économiques », martèle le communiqué.

Avant de noter que « La croissance du PIB devrait atteindre 2,4 % en 2022, tirée par la reprise continue des secteurs du bois et de la construction et un rebond du secteur des services ». Et de nuancer : « Il est primordial de s’attaquer aux réformes structurelles, y compris les faiblesses en matière de gouvernance et de corruption, pour parvenir à une croissance forte et inclusive. L’amélioration du secteur bancaire et la mise en œuvre d’une stratégie d’inclusion financière efficace, l’amélioration de l’environnement des affaires et le renforcement du cadre de lutte contre la corruption contribueront à éliminer les goulots d’étranglement de l’économie et à promouvoir l’investissement privé ».

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article