CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Vacance de pouvoir

Jean Remy Yama appelle les travailleurs gabonais à tourner la page d’Ali Bongo

Jean Remy Yama appelle les travailleurs gabonais à tourner la page d’Ali Bongo
Jean Remy Yama appelle les travailleurs gabonais à tourner la page d’Ali Bongo © 2019 D.R./Info241

Au cours d’une assemblée générale de la puissante confédération syndicale Dynamique unitaire tenue vendredi dernier, Jean Remy Yama a clairement invité les travailleurs à tourner la page d’Ali Bongo et à soutenir les retraités « victimes » d’injustice. Convaincu que « ’c’est un petit groupe qui détient la vérité » sur l’état de santé d’Ali Bongo qui serait soit mort ou dans l’incapacité de diriger, le président de Dynamique unitaire a lancé « un un appel à l’ensemble de la classe politique, aux institutions, à prendre leur responsabilité, pour la déclaration de la vacance de pouvoir ».

Moov Africa

La vacance de pouvoir et l’état de santé d’Ali Bongo ont occupé une place de choix lors de l’assemblée générale de Dynamique unitaire du 21 juin, au lieu habituel du terrain de basket d’Awendjé. Dans son discours, le président Yama n’est pas allé de mains mortes pour dépeindre "l’enfumage" autour de la santé d’Ali Bongo depuis son accident vasculaire cérébral survenu à Riyad le 24 octobre dernier.

La nécessité de déclarer la vacance de pouvoir

Pour le patron de Dynamique unitaire, le débat sur la vacance de pouvoir au Gabon demeure d’actualité. Rappelant que le 3 avril 2019, la puissante confédération syndicale avait demandé une audience à Ali Bongo qui du reste est restée lettres mortes sur la table du Premier ministre. Tout comme la demande formulée le 7 décembre 2018 appelant à "la mise en place d’une commission parlementaire du Sénat (opposition – majorité) pour rencontrer le chef de l’Etat et venir proclamer devant le peuple qu’il va mieux".

Ce qui fait dire à Dynamique unitaire que "Le refus de se soumettre à nos demandes prouve à suffisance que le pouvoir exécutif cache quelque chose. Nous ne vivons plus qu’au rythme des rumeurs où certains vos diront « de source sure, de la part d’un proche de …., Ali BONGO est …. ». Les tenants du pouvoir diffusent les informations qu’ils veulent pour distraire le peuple, alors que la vérité est ailleurs", a soutenu pour sa part Jean Remy Yama.

L’intégralité du discours du président de Dynamique unitaire

L’appel à écrire une nouvelle page du Gabon

N’ayant à ce jour toujours pas "un interlocuteur privilégié des travailleurs conformément à la Constitution gabonaise", Dynamique unitaire invite les gabonais "de façon solennelle, en toute sincérité et en toute humilité à « Tourner la page d’Ali Bongo Ondimba »", a clamé son président. Réitérant au passage son appel à "l’ensemble de la classe politique, aux institutions, à prendre leur responsabilité, pour la déclaration de la vacance de pouvoir".

Jean Remy Yama a tout de même prévenu, "Si notre appel ne trouve aucun échos favorable au niveau de la classe politique, alors chers camarades, chers concitoyens, cette responsabilité nous incombera". Car rappelle-t-il, "Notre combat c’est qu’ensemble, nous écrivons une nouvelle page pour notre pays en instituant l’État de droit, la justice sociale et la démocratie pour tous". En attendant de voir aboutir ces différentes demandes, Dynamique appelle à soutenir les travailleurs en détresse que sont les retraités et déflatés de plusieurs administrations publiques (CNSS, Cenarest, ENAM, SNBG etc).

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article