Double crime rituel

De la prison à vie pour deux jeunes gabonais, auteurs d’un double crime rituel à Booué

De la prison à vie pour deux jeunes gabonais, auteurs d’un double crime rituel à Booué
De la prison à vie pour deux jeunes gabonais, auteurs d’un double crime rituel à Booué © 2022 D.R./Info241

La main de la justice gabonaise n’a pas tremblé vendredi dernier à Makokou (Ogooué-Ivindo) où se tenait l’audience foraine de la cour criminelle de Franceville (Haut-Ogooué). Deux jeunes gabonais comparaissaient en effet pour avoir tué à Booué (Ogooué-Ivindo) deux autres lors d’un double crime rituel avant de balancer le corps des victimes sur les rails pour brouiller les pistes. Ils ont tous été condamnés à la prison à perpétuité.

Info241 sur Whatsapp

Les crimes rituels au Gabon continuent de souffrir d’un déni voire d’une absence de condamnation ferme de la justice et des autorités politiques. Cela n’a visiblement pas été le cas pour Guy Doliver Mazigui Ndongo (34 ans) et Devy Moukoukou (33 ans). Ces deux compatriotes avec leur commanditaire qui court toujours, s’en étaient pris à deux pécheurs avant de les vider de leur sang.

Les faits remontent au 1er février 2016 dans la ville de Booué, connue pour être la capitale gabonaise des crimes du genre. Guy Doliver Mazigui Ndongo et Devy Moukoukou et leur commanditaire un certain Franck tendirent une embuscade aux victimes : Wilfired Aboghe Mba et Hughes Nkoueh, deux pécheurs de 24 ans. Les 3 meurtriers de sang froid, tueront les victimes à coups de bâton.

Une fois les victimes tuées, Franck se saisira l’occasion pour prélever leur sang à l’aide de seringues. Les litres de sang prélevés, ils poursuivront leur double crime macabre en se débarrassant des corps sur la voie ferrée où ceux-ci seront déchiquetés par un train. Guy Doliver Mazigui Ndongo et Devy Moukoukou avaient été enrôlés par le commanditaire pour la modique somme de 1,5 million pour ce double crime. Somme qu’il ne percevront jamais vu que Franck aura pris la clé des champs.

Franck n’a jamais été identifié ni encore inquiété par la justice, ce qui a laissé un arrière goût d’inachevé. Un autre complice du trio, Morgane Makosso Moukala, est lui mort en prison lors de sa détention. Ce qui n’a pas empêché la cour de s’en prendre aux deux seuls tueurs identifiés. Guy Doliver Mazigui Ndongo et Devy Moukoukou qui ont par ailleurs tenté de se débiner devant la cour, ont finalement été reconnus le 29 juillet, coupables des faits qui leur étaient reprochés avant d’écoper de la prison à vie.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article