Vaccination

Covid-19 : Ali Bongo demande aux citoyens volontaires de s’inscrire pour être vaccinés

Covid-19 : Ali Bongo demande aux citoyens volontaires de s’inscrire pour être vaccinés
Covid-19 : Ali Bongo demande aux citoyens volontaires de s’inscrire pour être vaccinés © 2021 D.R./Info241

Alors que l’on croyait qu’il annoncerait le plan de démarrage de la vaccination contre la pandémie de coronavirus, Ali Bongo s’est borné ce lundi soir à justifier aux Gabonais la nécessité de se faire vacciner. Dans un discours à la nation préenregistré, il a prêché pour le vaccin chinois de Sinopharm alors que le pays n’a que 100 000 doses pour 50 000 personnes prioritaires pour le démarrage de cette campagne de vaccination. Celle-ci se fera sur inscription et sur la base du volontariat.

News sur WhatsApp

Le Gabon est fin prêt à se vacciner contre le Covid-19, c’est en substance la déclaration faite ce lundi soir par Ali Bongo dans son adresse à la nation. Sans évoquer une date de démarrage, le président gabonais a promis qu’outre le vaccin chinois obtenu sur un don de la Chine le 12 mars dernier, d’autres vaccins plus réputés viendront compléter l’offre vaccinale du pays. Il a par ailleurs annoncé sur Facebook lundi, qu’il se ferait vacciner face aux messages de défiance véhiculés par les « Cassandre » et autres antivaccins.

« Désormais, dans cette guerre contre la Covid-19, notre pays dispose d’un vaccin. Sur mes instructions, le gouvernement prépare depuis plusieurs mois une campagne nationale de vaccination qui permettra à toutes celles et tous ceux qui le souhaiteront, où qu’ils se trouvent sur notre territoire, de se faire vacciner. Aujourd’hui, nous sommes fins prêts », a-t-il laissé entendre dans son discours. Avant d’annoncer : « A cet effet, un numéro vert et une plateforme internet ont été mis en place afin de faciliter les inscriptions des volontaires ».

Ali Bongo a surtout insisté sur le caractère non obligatoire de cette opération sanitaire.
« Je tiens à nouveau à rappeler à tous que le vaccin n’est nullement obligatoire. Toutefois, il est en revanche très fortement recommandé par les autorités sanitaires nationales et internationales », a renchérit Ali Bongo. Le pays n’ayant de doses de vaccins suffisantes, Ali Bongo a dressé le profil des personnes prioritaires. « Seront vaccinés en priorité les personnels de santé, les forces de défense et de sécurité, les personnes âgées et les personnes à risque », a-t-il martelé. Ali Bongo s’en est également pris aux antivaccins.

« Je vous demande, mes chers compatriotes, de vous reposer sur ce que nous dit la recherche. Et non sur les rumeurs, les théories complotistes et Fake news sur les réseaux sociaux ou sur internet, relayées par des Cassandre n’ayant aucune connaissance ou aucune qualification », croit-il savoir. « Ecoutez la voix de la raison, de la science, de la médecine. Vaccinez-vous ! », a-t-il plaidé en conclusion


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article