Guerre familiale

Brouille diplomatique entre le Gabon et le Congo autour du décès de Fidèle Andjoua

Brouille diplomatique entre le Gabon et le Congo autour du décès de Fidèle Andjoua
Ali Bongo et son jeune frère Omar Denis Bongo © 2021 D.R./Info241

Omar Denis Bongo et sa délégation venue du Congo ont été empêchés par les autorités gabonaises d’assister aux obsèques de son oncle Fidèle Andjoua qui ont eu lieu vendredi et samedi. A la tête d’une forte délégation d’une soixantaine d’hommes, le fils d’Omar Bongo a été refoulé vendredi à la frontière altogovéenne entre les deux pays. Une brouille qui en dit long sur la santé fraternelle entre les Bongo Ondimba et Valentin avec les Bongo Sassou.

Moov Africa

Le décès du grand frère d’Omar Bongo, Fidèle Andjoua, aurait-il mis à nu les tensions entre les héritiers de l’ancien président du Gabon ? Il faut croire que la guerre est désormais ouverte entre Ali Bongo, son fils Noureddin Valentin et Omar Denis Bongo. Une crise familiale qui a contraint le fils d’Omar Bongo et d’Edith Lucie Bongo à rebrousser chemin devant l’hostilité du palais présidentiel à lui voir assister aux obsèques de son oncle dont il était particulièrement proche.

Une vue de la délégation congolaise refoulée à la frontière

Les deux camps qui lorgnent en sourdine le fauteuil présidentiel d’Ali Bongo, se sont illustrés vendredi en interdisant au neveu de se rendre un dernier hommage à son oncle. Comble de cette guerre larvée, un détachement de la garde prétorienne du régime de Libreville a été envoyé renfort pour empêcher la délégation congolaise de fouler le sol gabonais. Une brouille diplomatique de plus entre le Gabon et le Congo. Ce d’autant que la Première dame du Congo, Antoinette Sassou Nguesso, faisait partie des invités recalés à la frontière gabonaise même après plusieurs heures de négociation.

Ne voulant certainement se faire voler la vedette à ces obsèques, Ali Bongo et les siens ont pris le risque de se brouiller avec Brazzaville. Un entêtement qui aura eu raison de la détermination d’Omar Denis à assister aux funérailles. Papa Fidèle Andjoua a ainsi été enterré hier à Franceville dans la totale intimité des Bongo de la partie gabonaise de cette famille qui règne sans partage depuis 53 ans sur le pays. Les Bongo Sassou douchés et humiliés, laisseront ils cet affront sans suite ? Les prochains jours nous le diront.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article