CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Présidentielle 2023

Ali Bongo et ses ministres décident tout seuls des conditions d’éligibilité à la présidentielle

Ali Bongo et ses ministres décident tout seuls des conditions d’éligibilité à la présidentielle
Ali Bongo et ses ministres décident tout seuls des conditions d’éligibilité à la présidentielle © 2021 D.R./Info241

Profitant de l’intersession parlementaire, c’est le timing idéal qu’a choisi Ali Bongo pour à la fois décider de la configuration de la future présidentielle et l’entériner par voie d’ordonnance présidentielle. C’est ce qui ressort du conseil des ministres tenu lundi par visioconférence où le président gabonais a clairement décidé de serrer la vis de ses futurs challengers en écartant un peu plus de la course ceux vivant à l’étranger. Le tout sans le moindre débat parlementaire, à la totale discrétion d’un conciliabule du conseil des ministres.

Info241 sur Whatsapp

Le conseil des ministres de ce 13 septembre 2021 a décidé de s’attaquer aux conditions d’éligibilité à la fonction présidentielle au Gabon. Alors que jusque-là, il fallait avoir résidé au Gabon dans les 12 derniers mois de la présidentielle pour pouvoir être potentiellement candidat, Ali Bongo et son gouvernement ont décidé hier d’étaler ces 12 mois sur les deux années précédant l’échéance présidentielle.

Selon le communiqué final ayant sanctionné les travaux de cette réunion gouvernementale, le projet d’ordonnance portant loi organique relative au président de la République prévoit de remanier l’article 2 dudit texte. « Sont éligibles à la Présidence de la République tous les gabonais des deux sexes, jouissant de leur droits civils et politiques et ayant résidé sans discontinuité sur le territoire national au moins six mois chaque année, au cours des deux dernières années précédant l’élection », précise le communiqué.

Une nouvelle disposition actée par le gouvernement et décidée à moins de deux ans de la présidentielle. Un changement qui ne manquera pas de faire bondir les gabonais de la diaspora, clairement visés par cette modification. Surtout que le texte est pris à moins de 11 mois de la future présidentielle, prévue se tenir en août 2023. Avec l’absence des parlementaires en vacances jusqu’en octobre, Ali Bongo est ainsi le seul maitre à bord des lois remaniées et adoptées au détour des conseils des ministres.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article