CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 15 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 162 +0

Situation vaccinale

Première dose 50 227
Seconde dose 32 261

% de la population

2,42%
1,55%

Situation globale

125 +6 32 261 25 260 +15
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Front social

Privés de plan social, les ex agents de l’hôtel Ré-Ndama investissent le Radisson Blu !

Privés de plan social, les ex agents de l’hôtel Ré-Ndama investissent le Radisson Blu !
Privés de plan social, les ex agents de l’hôtel Ré-Ndama investissent le Radisson Blu ! © 2021 D.R./Info241

L’affaire qui les oppose à leur ancien employeur peut inspirer un metteur en scène pour le tournage d’un feuilleton à rebondissements. Face à des Indiens et Tunisiens qui restent sourds au versement de leurs droits au titre de bons et loyaux services rendus, les deux syndicats des agents précarisés de l’hôtel le méridien Ré-Ndama de Libreville ont à nouveau décidé de prendre d’assaut l’entrée du Radisson Blu ce lundi matin.

Moov Africa

Victimes collatérales des mesures de lutte contre la Covid-19 au Gabon depuis mars 2020, les anciens agents de ce grand hôtel de Libreville qui connait aujourd’hui sa déchéance, sont visibles à l’entrée de l’hôtel le Radisson Blu sur le front de mer de Libreville. C’est là que se situe désormais la direction générale de leur ancien employeur, le méridien Ré-Ndama.

Une des revendications des agents en colère

Après d’autres tumultueuses négociations et actions d’éclat allant dans le même sens, c’est sous cette pression que cette sulfureuse direction avait été contrainte de payer les 3 mois d’impayés de leurs indemnités de chômage technique. Ayant librement opté pour se séparer définitivement de ces derniers, il était question que les deux parties s’engouffrent aussitôt sur des négociations débouchant sur le paiement intégral des droits de chacun de ces 150 compatriotes.

Mais en guise de plan social, les anciens et nouveaux dirigeants du groupe hôtelier vont user de stratagèmes dont le seul but était finalement de gagner du temps en se rejetant la responsabilité entre eux. En dépit de l’intervention de la direction générale et de l’inspection du travail, rien n’y fit. Las d’attendre sans issue, les ex employés ont décidé de se faire entendre de toutes les manières.

Hier en fin de matinée, les responsables dépêchés sur place par le gouvernement n’ont pas pu convaincre ces compatriotes déterminés de rentrer chez eux en surfant sur d’interminables négociations dont l’issue est plus qu’incertaine. Ils entendent clairement attirer l’attention d’Ali Bongo pour espérer avoir gain de cause, et rentrer dans leurs bons droits de services rendus en plus des seuls droits légaux que leur employeur entend reverser.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article