Clicky


Coopération

Pénurie d’hydrocarbures : la Guinée équatoriale vole au secours de la Centrafrique

Pénurie d’hydrocarbures : la Guinée équatoriale vole au secours de la Centrafrique
Pénurie d’hydrocarbures : la Guinée équatoriale vole au secours de la Centrafrique © 2023 D.R./Info241

La Guinée Equatoriale et la République Centrafricaine vont œuvrer ensemble à lutter contre la pénurie des produits pétroliers en Centrafrique. Un mémorandum d’accord matérialisant ce projet a été paraphé à l’occasion d’une audience accordée mercredi 18 janvier, par le président centrafricain Touadera à une délégation de la Compagnie nationale de service Pétrolier équato-guinéen en visite de travail en République Centrafricaine, a annoncé, jeudi, la présidence centrafricaine, La Renaissance.

Info241 sur Whatsapp

Selon La Renaissance, c’est « face à la pénurie du carburant qui secoue de nombreux pays dont la République Centrafricaine  », que « la Guinée Équatoriale entend desservir le marché de l’hydro- carbure Centrafricain à travers la signature de ce protocole d’accord pétrolier  ». Les quantités n’ont pas été communiquées.

En début de cette année, les Centrafricains ont constaté une hausse importante du prix des carburants après des mois de pénurie. Cette hausse du prix a été opérée par le biais d’un décret du gouvernement en date du 3 janvier annonçant des majorations des prix de 50 à près de 80% selon les produits. Le président Touadera a rappelé dans son discours du 31 décembre que c’est « depuis le mois de juillet, que la RCA, à l’instar des autres pays du monde, connaît une pénurie de carburant, due à la crise en Ukraine  ».

Selon le président centrafricain, « la guerre en Ukraine a provoqué le bouleversement de l’ordre mondial, la chute des économies fragiles comme la Centrafricaine, la flambée des prix des produits de première nécessité, l’inflation, la pénurie des carburants, l’insécurité alimentaire  ». Dans son discours de fin d’année, le président de la Centrafrique, Faustin-Archange Touadera, a reconnu une « situation catastrophique  », « pas soutenable » et une « réflexion à mener ».

Les recettes de la fiscalité pétrolière ayant fondu dans l’année, de 1,8 milliard à 80 millions de francs CFA par mois, selon lui. En recevant les vœux des membres du Corps diplomatique le 7 janvier, le président Touadera les a félicité pour « l’attention particulière, souvent empreinte de sympathie » qu’ils accordent aux actions des autorités centrafricaines « en faveur du retour de la paix, de la sécurité et du relèvement socio-économique » de la Centrafrique.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article