CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 15 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 162 +0

Situation vaccinale

Première dose 50 227
Seconde dose 32 261

% de la population

2,42%
1,55%

Situation globale

125 +6 32 261 25 260 +15
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Justice

Mouila : Un père acquitté pour avoir tué l’assassin de sa fille de 2 ans décapitée

Mouila : Un père acquitté pour avoir tué l’assassin de sa fille de 2 ans décapitée
Mouila : Un père acquitté pour avoir tué l’assassin de sa fille de 2 ans décapitée © 2021 D.R./Info241

Le tribunal de Mouila en session criminelle, a prononcé lundi l’acquittement d’un père qui pris de rage, s’était vengé de l’assassin de sa fille sauvagement tuée au village Mebé (Ngounié) l’année dernière. Profitant de l’absence du père et de la non vigilance de la mère, Alain Sylvain Pape Mouandza avait enlevé puis décapité la fillette de deux ans. Rattrapé, le père ivre de colère, l’assènera plusieurs coups de chevron qui le fera rejoindre sa jeune victime au royaume des morts. La cour a prononcé l’acquittement pur et simple du père et reconnu son irresponsabilité pénale devant l’horreur du crime de sa fille.

Moov Africa

La cour criminelle de Mouila a ouvert les hostilités judiciaires cette semaine par une lourde affaire de vengeance d’un père écœuré par le décès de sa fillette de 2 ans. Jeté en prison depuis, le père attendait depuis près de 6 mois son procès. Les faits pour lesquels Guy Parfait Nzokou, un gabonais d’une quarantaine d’années, comparaissait devant la cour criminelle remontent au 6 décembre 2020 aux premières lueurs de la matinée.

Un crime odieux

Alors qu’il s’était absenté de son domicile pour s’approvisionner en lait, sieur Alain Sylvain Pape Mouandza profitera de la non-vigilance de la mère pour enlever la gamine Marie-Gabrielle, la jeune victime innocente. Il faut dire que le bourreau de la fillette était déjà connu des villageois pour ses nombreuses frasques et son caractère violent même à l’égard de ses propres parents dont sa mère.

C’est de retour à la maison avec le lait à l’origine de son absence, que le père n’aura finalement que ses yeux pour pleurer. Il apprendra que sa jeune fille avait disparu du domicile familial sans que l’on ne sache pourquoi. Les recherches entamées par les riverains donnera sur une vision d’horreur inhumaine : la tête de la jeune Marie-Gabrielle sera retrouvée dans un sac de farine où jouxtait une machette maculée de sang.

La vengeance d’un père horrifié

A la vue de cette scène de crime et devant les informations accusant Alain Sylvain Pape Mouandza, le sang du père ne fera qu’un tour. Il se saisira d’un chevron avant de cogner sans compter l’assassin présumé de sa fille. L’homme qui tentait de s’enfuir finira par s’écrouler mortellement. Un second crime contre lequel même la famille de Pape Mouandza n’osera pas se porter partie civile pour réclamer des comptes au père-vengeur.

Lors des plaidoiries, le procureur général reconnaitrait que Guy Parfait Nzokou était devenu presque fou à cet instant fatidique, lui qui comparaissait pour meurtre. Il a requis contre lui l’irresponsabilité pénale et la disqualification du chef d’accusation de meurtre en coups mortels. Non sans lui reconnaitre des circonstances atténuantes et requis un an de prison avec sursis contre le prévenu. Une plaidoirie embrayée par la défense du père accusé de meurtre.

Délibérant sur cette affaire, la cour d’appel de Mouila suivra les réquisitions du parquet et de la défense favorables à l’acquittement du mis en cause. Elle finira par déclarer Guy Parfait Nzokou non coupable du crime de meurtre. Avant de prononcer son acquittement et ordonner sa mise en liberté. Une fin heureuse dans cette affaire où le père s’était finalement fait justice tout seul face aux actes de Pape Mouandza.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article