Proxénétisme

Libreville : Le cerveau d’un réseau de placement de filles mineures arrêté après 14 jours de cavale

Libreville : Le cerveau d’un réseau de placement de filles mineures arrêté après 14 jours de cavale
Libreville : Le cerveau d’un réseau de placement de filles mineures arrêté après 14 jours de cavale © 2022 D.R./Info241

Les proxénètes n’en finissent plus de faire parler d’eux au Gabon. Un homme recherché à Libreville depuis deux semaines par la police gabonaise a enfin été mis aux arrêts ce mardi après une longue traque. Il est soupçonné d’être la figure de proue d’un vaste réseau de placements de jeunes filles mineures.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> La police gabonaise recherche activement le chef d’un réseau de placement de filles mineures

Deux semaines après le lancement d’un avis de recherche contre ce présumé proxénète, la préfecture de police de la capitale gabonaise a annoncé ce mardi 27 septembre en début de journée, la cessation des recherches. « Les Forces de police nationale annoncent l’arrestation de la personne dont la photo apparaît ci-dessous, chef du réseau de proxénétisme (placements de jeunes filles mineures) à Libreville. Il faisait l’objet d’un avis de recherche lancé par les forces de police nationale », précise le communiqué de la préfecture de Libreville.

La cessation de recherche de la police

En effet, l’homme d’une quarantaine d’années, était recherché depuis le 12 septembre dernier, après sa fuite du domicile familial. D’après plusieurs sources, il est le maître d’un vaste réseau bien huilé avec d’autres complices encore tapies dans l’ombre. Selon certaines indiscrétions, ces personnes promettraient de l’argent aux jeunes filles mineures pour des pratiques sexuelles inhabituelles. Une fois l’acte posé, certains passeraient au chantage avant de refuser de solder la facture.

Il se murmure que les scènes auraient été filmées et publiées dans un groupe WhatsApp. Le pire dans tout ça, c’est que la plupart des filles sont écolières et parfois même vierges. Certaines d’entre elles ont vraisemblablement été forcées à cette pratique que condamne la justice gabonaise. Fort de ce qui précède, l’individu vient d’être mis hors d’état de nuire grâce notamment à la mutualisation des efforts entrepris entre les forces de défense et de sécurité.

« En effet, c’est grâce à une bonne collaboration entre les services de la DGDI, L’EMPIJ et du B2, que l’intéressé a été interpellé par les services de la direction générale des contre-ingérences et la sécurité militaire puis mis à la disposition de l’état-major des polices d’assurance d’investigations judiciaires pour compétence », rajoute le communiqué. La police remercie toutes les personnes ayant contribué à l’arrestation de cet individu.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article