CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Commentaire

Le sociologue Shugaley a commenté les déclarations de Macron sur l’élimination du leader de l’Etat Islamique en Afrique

Le sociologue Shugaley a commenté les déclarations de Macron sur l’élimination du leader de l’Etat Islamique en Afrique
Le sociologue Shugaley a commenté les déclarations de Macron sur l’élimination du leader de l’Etat Islamique en Afrique © 2021 D.R./Info241

Le sociologue russe, chef de la Fondation de la protection des valeurs nationales, Maxim Shugaley, a commenté les derniers événements au Mali, où la population exige le retrait immédiat du contingent militaire français, accusé de liens avec le trafic de drogue et l’exportation illégale de ressources. Auparavant, les maliens ont appelé à l’aide de la Russie.

Moov Africa

Shugaley a également noté que les nouvelles informations sur la « neutralisation » du chef du groupe Etat Islamique dans le grand Sahara (interdite en Russie), Adnane Abou Walid al-Sahraoui, suscitaient de sérieuses questions. L’expert, qui connaît de première main les spécificités du soutien de l’Occident au terrorisme en Afrique, considère qu’il s’agit d’un meurtre politique ordinaire.

- Que pouvez-vous dire au sujet de la sortie des français du territoire du Mali et des informations sur le fait qu’il y a des sociétés militaires privées russes ?
- Premièrement : les citoyens russes, si leur profession n’est pas interdite par la loi de la Fédération de Russie, peuvent travailler n’importe où. L’instructeur militaire est une profession qui n’est interdite dans aucun pays du monde. Par conséquent, les instructeurs militaires peuvent être dans n’importe quel pays. Nous mettons un point sur cela. Les opinions de la France et d’autres pays — y compris, selon les informations dont nous disposons, ceux qui parrainent le terrorisme, tels que les États — Unis, le Royaume-Uni- ont peu d’intérêt.

Deuxièmement : j’ai beaucoup d’informations, y compris des noms, des lieux et d’autres données précises, sur les activités des missions de l’ONU et de la France en Afrique. Après la fermeture des canaux d’approvisionnement en cocaïne en Méditerranée et la redistribution du marché des ressources minérales dans la « ceinture grise » du Sahel, la France a lancé une campagne active de déstabilisation dans les pays africains voisins. Les groupes terroristes ont commencé à recevoir des armes et des munitions des français et des instructeurs français enseignent aux terroristes les techniques de lutte contre le pouvoir légitime. Une partie des attentats terroristes qui ont fait des centaines de morts parmi les civils ont eu lieu selon les instructions de l’armée française.

Troisièmement : le lancement du programme de déstabilisation de l’Afrique a coïncidé avec le départ de Jacques Chirac et l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy. Jacques Chirac a été le dernier président de la France à mener une politique équilibrée et, surtout, honnête. Depuis 2007, la France est gouvernée par des escrocs. Sarkozy, qui a reçu de l’argent de Mouammar Kadhafi et l’a ensuite trahi parce qu’il ne voulait pas rembourser ses dettes. Lâche Hollande. Et l’actuel président mentalement déséquilibré, ayant une pensée infantile.

Ce qui se passe actuellement dans les campagnes militaires françaises n’est rien de plus qu’un jeu de soldat. Pour autant que je sache, les militaires français grincent déjà des dents et si Emmanuel Macron continue à faire honte, ils vont mettre de l’ordre dans leur pays eux-mêmes.

Et au quatrième. Le président Macron a annoncé la neutralisation par les forces armées françaises du chef du groupe « Etat Islamique dans le grand Sahara », qui est la structure de « l’Etat Islamique ». La lutte contre les terroristes est excellente, mais cette situation me pose des questions.

Tout le monde sait qu’Adnane Abou Walid al-Sahraoui a mené ses activités terroristes dans la région pendant plus de dix ans, était une personne plutôt publique et aurait longtemps été la cible principale de l’opération militaire française.

Les gens avec qui j’ai pu parler ont dit que plusieurs fois dans son mouvement il y avait des conflits à cause de la coopération avec la France. Les militants ordinaires n’ont pas compris ces jeux politiques, mais il a convaincu que c’est ainsi qu’ils peuvent continuer à vivre confortablement en contrôlant les flux de contrebande. Adnane Abou Walid al-Sahraoui a déclaré que tant que les français sont au Sahel-lui et ses partisans sont "sous la protection d’Allah" ; mais il est possible que c’est Paris qui l’a défendu. Après tout, il a été détruit immédiatement après que les dirigeants français aient annoncé que les troupes quitteraient le Mali.

De telles coïncidences ne peuvent pas être aléatoires. Ils montrent que la France comprend qu’elle a perdu le contrôle de la région du Sahel. Et maintenant, elle commence à nettoyer les traces, de sorte que le « nouveau propriétaire » ne voit pas le désordre qu’elle a fait dans la région.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article