CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32-45
Nombre de décès depuis mars 2020 158+1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Immunité parlementaire

Le député PDG Justin Ndoundangoye expédié dans les bras de la justice gabonaise !

Le député PDG Justin Ndoundangoye expédié dans les bras de la justice gabonaise !
L’ancien ministre a été placé hier, en garde à vue dans les locaux de la DGR © 2019 D.R./Info241

Au terme d’une audition qui aura duré plusieurs heures, le député du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) Justin Ndoundangoye a été livré hier à la justice par ses pairs de l’Assemblée nationale. Ce qui fait de lui, le cas le plus rapide levée d’immunité de l’histoire du pays. Sur 123 députés présents, 113 ont voté pour la levée du seul verrou qui protégeait encore ce proche de Brice Laccruche Alihanga de poursuites judiciaires. Poursuites qui ont déjà eu raison de plusieurs Ajeviens, écroués à la prison centrale de Libreville pour corruption.

Moov Africa

Lire aussi >>> Immunité parlementaire : le député Justin Ndoundangoye convoqué ce jeudi matin à 10h !

Il aura fallu finalement que 7 jours à l’Assemblée nationale pour mettre fin à l’immunité parlementaire du député du 2e arrondissement de Franceville (Haut-Ogooué), incriminé comme ses pairs de l’AJEV, dans la vaste opération scorpion qui ébranle les proches de l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo. Saisi le 10 décembre par la Cour d’appel, le bureau de l’Assemblée nationale avait mis en place le 19 décembre une commission ad-hoc chargée d’étudier la levée de cette immunité.

C’est finalement ce 26 décembre, soit seulement une semaine après, que les députés pourtant à majorité du PDG, se sont prononcés pour cette levée. Non sans avoir écouter le matin-même les arguments du député en disgrâce. Une rapidité d’exécution que l’on n’avait pas vu dans les trois précédents cas de levée d’immunité de parlementaires : André Mba Obame (5 mai 2011, député UN de Medouneu, immunité levée), Gabriel Eyeghe Ekomie (24 décembre 2012, sénateur PDG de Kango, immunité levée) et Joseph Moukoula Koumba (29 janvier 2015, sénateur PGCI de Tchibanga, immunité non levée). Procédures qui avaient pris des mois. Les députés ont certainement été aidés dans leur décision par la défiance affichée par l’ancien super ministre des Transports depuis le déclenchement de cette procédure.

Lire aussi >>> Son immunité sur le point d’être levée, Justin Ndoundangoye s’en remet à Dieu !

Sitôt sorti de son audition hier, peu après 17h30, les gendarmes de la Direction générale des recherches (DGR) ont vite fait d’appréhender le député et ancien bras droit de Brice Laccruche Alihanga placé lui en détention préventive depuis le 13 décembre. Il est plus que certain que l’éminent membre de l’AJEV sera écroué à son tour à la prison centrale de Libreville au terme de sa garde à vue qui a débuté hier.

Il rejoindra ainsi en prison ses camarades de l’AJEV, tous tombés en disgrâce du régime d’Ali Bongo qu’ils servaient pourtant bec et ongle. La rançon de la corruption ou celle de la servitude à Ali Bongo ?

Affaire à suivre...

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article