Front social

Crise au ministère des Transports : le SAMTAC monte au créneau et dénonce

Crise au ministère des Transports : le SAMTAC monte au créneau et dénonce
Crise au ministère des Transports : le SAMTAC monte au créneau et dénonce © 2021 D.R./Info241

Le Syndicat des agents du ministère des Transports et de l’Aviation civile (SAMTAC) a au cours d’une conférence de presse tenue ce mardi à Libreville, tenu à dénoncer le climat délétère qui règne au sein dudit ministère. Il était question pour les syndicalistes de revenir sur l’extraction frauduleuse des données du fichier national des immatriculations au Centre national d’édition et de délivrance des documents de transports (CNEDDT). Ce, au mépris de la loi n° 001/2011 relative à la protection des données à caractère personnel.

Info241 sur Whatsapp

« Il n’y a que dans une République bananière qu’on peut se permettre de poser de tels actes », a déclaré Ghislain Malanda président du SAMTAC qui a annoncé avoir saisi personnellement le coordinateur des Affaires présidentielles, Noureddin Bongo, et les autres institutions compétentes pour la suite de cette affaire qualifiée de véritable scandale.

Une vue de l’assistance à cette conférence de presse des agents

S’agissant des interpellations extrajudiciaires des agents du ministère par la Direction générale des recherches (DGR), le leader syndical a reconnu que « Depuis un certain temps, le ministère des Transports est victime des interpellations arbitraires ». Avant de promettre d’interpeller « le procureur de la République pour élucider cette affaire ». Autre point abordé, les dysfonctionnements internes des services du ministère cas du BEIAA et la problématique des conventions de concessions qui prennent en otage le ministère des Transports.

Les mesures conjointes prises par les différents ministères dont celui des Transports, entre autres, l’arrêté sur les taxes aéroportuaires, la mise en quarantaine des voyageurs en provenance de l’étranger, le déguerpissement du domaine public, la problématique des embouteillages dans le Grand Libreville, la problématique de la recrudescence des accidents de la route et son corollaire de dégâts matériels et de pertes en vies humaines. Le Sampac au terme de cette conférence de presse s’est dit ouvert au dialogue avec le gouvernement pour un meilleur climat au sein du ministère des transports.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article