CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 15 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 162 +0

Situation vaccinale

Première dose 50 227
Seconde dose 32 261

% de la population

2,42%
1,55%

Situation globale

125 +6 32 261 25 260 +15
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

CoronaVac, un second vaccin chinois contre la Covid-19 homologué en urgence par l’OMS

CoronaVac, un second vaccin chinois contre la Covid-19 homologué en urgence par l’OMS
CoronaVac, un second vaccin chinois contre la Covid-19 homologué en urgence par l’OMS © 2021 D.R./Info241

Moov Africa

Après Pfizer/BioNTech, AstraZeneca, Johnson & Johnson, Moderna et Sinopharm, le vaccin chinois CoronaVac est devenu mardi le dernier vaccin anti-Covid en date à obtenir l’homologation d’urgence de l’OMS. Dans un communiqué, le panel indépendant d’experts a indiqué qu’il recommandait l’utilisation du vaccin pour les personnes âgées de plus de 18 ans, avec une seconde dose à administrer deux à quatre semaines après la première.

Le laboratoire chinois Sinovac, qui a développé le vaccin, affirme qu’il est capable de produire 2 milliards de doses par an. Alors qu’il existe un besoin urgent de vaccins dans les pays et les régions où l’épidémie est en forte progression comme l’Inde et une grande partie de l’Asie du Sud-Est et de l’Amérique du Sud, l’arrivée d’un nouveau vaccin pourrait aider à répondre à cette demande.

Cette autorisation en urgence par l’OMS permet notamment au produit d’être intégré à Covax, le programme mondial destiné à fournir des vaccins contre le Covid-19 aux pays pauvres. L’alliance vaccinale connaît actuellement des problèmes d’approvisionnement du fait de l’arrêt des exportations en provenance d’Inde.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève