02:54

Mort mystérieuse

Poissons morts dans l’Ogooué : le Gabon suspend les activités de pèche dans la zone sinistrée


Société
  • Poissons morts dans l’Ogooué : le Gabon suspend les activités de pèche dans la zone sinistrée © 2019 D.R./Info241
Publié le 23 juillet 2019 à 01h23min

Après l’annonce de la découverte de milliers de poissons morts dans l’Ogooué dont Info241 s’est fait l’écho hier, les autorités gabonaises ont réagi via un communiqué pour rassurer l’opinion. Selon le communiqué du ministère gabonais de la Pêche, l’incident observé ces dernières semaines reste circonscrit aux seules carpes. Non sans décider de « la suspension des activités de pêche et de commercialisation du poisson provenant des zones identifiées durant quinze jours ».

Alors que le drame maritime concernant la mort mystérieuse des ressources halieutiques de l’Ogooué est dénoncé par les populations riveraines depuis le début du mois, c’est n’est que depuis le week-end écoulé que les autorités gabonaises semblent avoir pris la mesure de ce phénomène mystérieux. Phénomène inquiétant qui ne toucherait que les seules carpes de l’Ogooué dans une région maritime comprise entre le Moyen-Ogooué et la Ngounié.

Lire aussi >>> Pollution : mort mystérieuse de milliers de poissons dans l’Ogooué près de Lambaréné

Selon le communiqué gouvernemental signé du ministre Biendi Maganga Moussavou, le phénomène est pour l’heure répertorié dans « la zone allant de Ndjolé à Lambaréné, particulièrement dans l’Abanga (lacs N’Guéné et Nzoughé) et en amont de l’embouchure de l’Ykoye (Ngounié) ». Concernant l’enquête ouverte, « toutes les administrations, les entités scientifiques et techniques sont mises à contribution et des prélèvements de l’eau et du poisson en vue d’une analyse approfondie sont en cours », indique-t-il.

L’intégralité de la déclaration gouvernementale de ce 22 juillet

Il faudra encore s’armer de patience pour savoir à quoi est dû cette mort massive et mystérieuse qui, rappelons-le, est connue des autorités depuis le 9 juillet. Se voulant tout de même rassurant, le gouvernement gabonais martèle : « aucune évolution anormale de cas d’intoxication n’a été constatée par les services sanitaires dont le dispositif de surveillance est actuellement renforcé ». Avant d’annoncer la mise en place d’une mesure de protection provisoire des consommateurs.

Ainsi, conclu le communiqué, « en application du principe de précaution, le Gouvernement décide de la suspension des activités de pêche et de commercialisation du poisson provenant des zones identifiées durant quinze jours à compter de la publication du présent communiqué ». La célèbre carpe de Lambaréné et autres poissons en provenance de cette zone ne devrait plus être sur les tables des gabonais durant les prochains jours. Précaution oblige !


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile