Choses vues

Port-Gentil : La Maison de la Jeunesse et de la Culture toujours inaccessible 5 ans après son inauguration

Port-Gentil : La Maison de la Jeunesse et de la Culture toujours inaccessible 5 ans après son inauguration
La devanture de la Maison, toujours pas ouverte au public © 2021 D.R./Info241

Située dans le 3e arrondissement de la commune de Port-Gentil (Ogooué-Maritime), plus précisément à l’entrée menant au stade Pierre-Claver Divungui, la Maison de la Jeunesse et de la Culture de l’Ogooué-Maritime est depuis 5 ans livrée à son triste sort. Inaugurée en grande pompe par Ali Bongo Ondimba lors d’une de ses tournées républicaines en 2016 à l’approche de l’élections présidentielle, cette structures dédiée à la jeunesse de l’Ogooué-Maritime n’est toujours pas accessible aux populations.

Moov Africa

Elle avait été construite dans l’optique de permettre aux fils et aux filles de la capitale économique de s’épanouir et de valoriser leurs savoirs et connaissances. Sauf que depuis plusieurs années déjà, il se pourrait que cette ambition d’épanouissement n’étaient tout autre qu’une des fausses promesses non-respectées par les plus hautes autorités de la République.

Une autre vue du bâtiment

Il faut dire que cet établissement visant à lutter contre les dépravations, le banditisme, le braquage et autres vices de la société dans la province de l’Ogooué-Maritime sert par contre aux rencontres politiques (PDG) organisées avec le dernier soin par les hommes du pouvoir. Pire encore il se murmure dans la cité pétrolière, que c’est le fils de la province, Jean fidèle Otandault qui en serait le véritable gestionnaire dans la mesure où ce serait lui qui aurait financé ce projet high-tech quand il était au Budget.

Les forces de police veillant sur les lieux

Hormis le caractère festif des PDGistes nouveaux parvenus, cette structure est fermée au public et gardée comme un coffre-fort contenant des dossiers confidentiels. Dotée des caméras de surveillance dernier cri, la maison de la jeunesse et de la culture comprend également, un réfectoire, une bibliothèque, une salle de spectacle, une projection multimédia et bien d’autres services que le public n’en bénéficie nullement.

Comme beaucoup de chantiers abandonnés dans la ville du sable, la Maison de la Jeunesse et de la Culture de l’Ogooué-Maritime demeure un projet entrepris lors des fêtes tournantes qui ne profite qu’aux membres du parti présidentiel et pas à sa population cible initiale.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article