L'info en bref...

Ouganda : Au moins 15 morts dont des femmes et des enfants dans des inondations

Ouganda : Au moins 15 morts dont des femmes et des enfants dans des inondations
Ouganda : Au moins 15 morts dont des femmes et des enfants dans des inondations © 2022 D.R./Info241

Info241 sur Whatsapp

Au moins 15 personnes ont péri dans un glissement de terrain survenu mercredi dans l’ouest de l’Ouganda, pays frappé par de fortes précipitations depuis début septembre, ont indiqué les autorités et la Croix-Rouge. Le drame est survenu dans la ville de Kasese, à la frontière avec la République démocratique du Congo. Les secours ont retrouvé « 15 corps à ce stade, dont la majorité sont des femmes et des enfants. Les équipes d’intervention sont toujours sur le terrain et la mission de sauvetage se poursuit », a déclaré Irene Nakasiita, porte-parole de la Croix-Rouge, lors d’une conférence de presse.

Six blessés ont été évacués à l’hôpital, a ajouté Nakasiita, indiquant que le nombre de personnes disparues restait à déterminer. La Croix-Rouge a diffusé des images montrent des corps piégés sous des maisons effondrées, et d’autres emportés par des pluies diluviennes. Dans le district voisin de Bundibugyo, trois morts et plusieurs blessés ont été enregistrés vendredi. Fin juillet, une vingtaine personnes avaient également été tuées dans la ville de Mbale, dans l’est du pays, à la suite de coulées de boue.

Le district de Kasese, au pied des montagnes du Rwenzori, à la frontière avec la RDC, fait face à de nombreuses inondations, conséquence directe du dérèglement climatique. Depuis fin août, les communautés qui vivent près des berges sont affectées, des pluies provoquant des crues soudaines et des glissements de terrain. Des maisons sont endommagées ou détruites et plusieurs vies perdues.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève