Tensions politiques

Jean Boniface Assélé destitue sa fille et reprend la présidence du CLR

Jean Boniface Assélé destitue sa fille et reprend la présidence du CLR
Jean Boniface Assélé destitue sa fille et reprend la présidence du CLR © 2021 D.R./Info241

Rien ne va plus chez les Assélé. Le président fondateur du Centre des libéraux réformateurs (CLR, majorité présidentielle) a présidé ce samedi une réunion extraordinaire du directoire du parti pour ramener de l’ordre. A l’issue de cette réunion extraordinaire convoquée par le fondateur du CLR, Jean Boniface Assélé a annoncé la destitution de sa fille, Dr Nicole Assélé de son poste de délégué générale du CLR. Non sans dénoncer un coup d’Etat pour le faire perdre son parti. Un coup politique dans lequel aurait participé sa fille.

Info241 sur Whatsapp

Après avoir concédé la gestion de son parti à sa fille Nicole Asselé, au cours d’un congrès refondateur tenu en septembre 2019, Jean Boniface Assélé a changé d’avis. La nouvelle gestion du parti par sa fille ne cadrait pas avec la vision que se faisait du parti qu"il avait fondé et dirigé jusqu’en 2019. D’où la réunion convoquée ce samedi pour la booter hors de la présidence du parti sa fille et ses probables complices.

Une vue des membres du parti présents à cette réunion extraordinaire

Sur sa page Facebook, la désormais ancienne délégué générale du CRL, Nicole Assélé, a dénoncé une réunion du directoire illégale convoquée par son père. « Seul le Délégué Général du Parti a le pouvoir de convoquer et diriger une réunion du Directoire, conformément aux dispositions en vigueur sus-évoquées. En conséquence, j’ai indiqué mon refus irrévocable de participer à ce rendez-vous illicite que je ne saurais nullement cautionner », a pesté la responsable déchue Nicole Assélé.

Le président fondateur du CLR reprend ainsi les règnes de son parti. "On a voulu peut-être me faire un coup d’Etat par ma fille elle-même. C’était un coup d’Etat qu’on avait prévu pour me prendre mon parti", a déclaré Jean Boniface Assélé qui ne ferme pas la porte à ceux là qui veulent revenir au CLR. "La situation de notre parti dépendra de notre volonté d’aller mieux", a conclu Jean Boniface Assélé.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article