L'info en bref...

États-Unis : Malgré les drames, la cour suprême consacre le droit au port d’armes en public

États-Unis : Malgré les drames, la cour suprême consacre le droit au port d’armes en public
États-Unis : Malgré les drames, la cour suprême consacre le droit au port d’armes en public © 2022 D.R./Info241

Info241 sur Whatsapp

La Cour suprême des États-Unis a reconnu jeudi le droit des Américains de porter une arme en public, une première décision majeure de la Cour suprême depuis plus d’une décennie. Cette décision, prise à une majorité de six juges sur neuf, annule une loi new-yorkaise obligeant les personnes à justifier le besoin de porter une arme afin d’obtenir une autorisation pour la porter en public.

Les juges ont justifié leur position en expliquant que l’interdiction des armes « viole le deuxième amendement de la Constitution qui protège le droit d’un individu à porter une arme de poing pour son auto-défense à l’extérieur de son domicile ». Le président américain Joe Biden avait appelé à plusieurs reprises le Congrès à promulguer des lois restreignant le port d’armes à feu dans les lieux publics pour sauver des vies. L’opposition des Républicains bloque l’adoption de toute nouvelle restriction sur les armes au Sénat américain.

Le 24 mai dernier, une fusillade perpétrée par un homme armé, âgé de 18 ans, avait entraîné la mort de 19 enfants et deux enseignantes dans l’école primaire Robb d’Uvalde, au Texas. Dix jours avant cette fusillade, un homme blanc armé, avait pris d’assaut un supermarché Tops à Buffalo et tué 10 personnes dont une majorité d’Afro-américains. Les autorités ont qualifié la fusillade survenue à Buffalo de « crime motivé par la haine et une affaire d’extrémisme violent à motivation raciale ». Au moins 255 fusillades ont été perpétrées cette année aux États-Unis, selon l’association américaine Gun Violence Archive.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève