CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 15 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 162 +0

Situation vaccinale

Première dose 50 227
Seconde dose 32 261

% de la population

2,42%
1,55%

Situation globale

125 +6 32 261 25 260 +15
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Cote d’ivoire : Laurent Gbagbo célébré en héros pour son grand retour à Abidjan

Cote d’ivoire : Laurent Gbagbo célébré en héros pour son grand retour à Abidjan
Cote d’ivoire : Laurent Gbagbo célébré en héros pour son grand retour à Abidjan © 2021 D.R./Info241

Moov Africa

Acquitté de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI), l’ex-président Laurent Gbagbo est rentré jeudi en Côte d’Ivoire qu’il avait été forcé de quitter il y a dix ans. Il s’est dit « heureux » d’être là après avoir été accueilli par des milliers de partisans en liesse qui scandaient « Gbagbo est là », « Gbagbo revient  », « il est là pour libérer la Côte d’Ivoire  » ou encore « on est là pour Gbagbo et on est fier  ».

Une vue de l’accueil réservé à l’ancien président

« Je suis heureux de retrouver la Côte d’Ivoire et l’Afrique après avoir été acquitté  », ce sont les premiers mots adressés par M. Gbagbo aux membres de la direction de son parti, le Front populaire ivoirien (FPI). « J’ai des larmes aux yeux en pensant à ma mère décédée  », a-t-il ajouté, évoquant ce décès survenu pendant qu’il était emprisonné à La Haye. Il a ajouté qu’il aurait l’occasion de faire «  plus tard » un discours politique.

C’est son acquittement définitif le 31 mars qui a rendu possible son retour, de même que le feu vert donné par son rival, le président Alassane Ouattara, au nom de la « réconciliation nationale  ». Laurent Gbagbo, 76 ans, vivait à Bruxelles depuis son acquittement par la CPI en janvier 2019, confirmé en appel. Au pouvoir depuis 2000, il avait été arrêté en avril 2011 à Abidjan puis transféré à la CPI à La Haye.

Laurent Gbagbo reste sous le coup d’une condamnation en Côte d’Ivoire à 20 ans de prison pour le « braquage » de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pendant la crise de 2010-2011, mais le gouvernement a laissé entendre qu’elle serait abandonnée.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève