Incendie

Cinq maisons réduites en cendres à Port-Gentil par une boite d’allumettes

Cinq maisons réduites en cendres à Port-Gentil par une boite d’allumettes
Cinq maisons réduites en cendres à Port-Gentil par une boite d’allumettes © 2021 D.R./Info241

Cette fin d’année semble ne pas sourire à certaines personnes au Gabon et à celles de Port-Gentil en particulier. Un mois après que le magasin Centr’Affaires ait pris feu dans la capitale économique gabonaise voilà d’un nouveau drame vient d’être enregistré. Ce mardi, ce sont cinq maisons qui ont été consumées par les flammes ce jour au quartier Transfo, situé dans le troisième arrondissement de Port-Gentil.

Info241 sur Whatsapp

En effet, selon les témoignages des sinistrés, tout a commencé dans la chambre de Justice, une enseignante gabonaise affectée au Lac Anengué, la quarantaine révolue. Junior et David, deux jeunes gabonais adolescents, âgés de 9 et 14 ans, étaient dans la chambre entrain de jouer sur le matelas de la précitée. Selon elle, ils auraient utilisé une boîte d’allumettes dans leur jeu. L’un d’entre eux aurait mis le feu sur le matelas, entraînant aussitôt le feu qui s’est très rapidement propagé dans la pièce.

Une autre vue des lieux incendiés

Paniqués, ils auraient essayé de circonscrire les flammes en les piétinant mais en vain. Selon le propriétaire des lieux, désorientés, asphyxiés, ils ont très rapidement pris la poudre d’escampette. Cependant, voyant la propagation du feu avec une vive allure, l’un des deux gosses, le plus courageux en tout cas, serait allé dire à la concernée que y a du feu dans sa chambre. Ce alors qu’elle se faisait défaire les tresses à quelques jetées de pierres dudit lieu. C’est finalement à cet instant, que tous comme un seul homme, se sont accourus vers le domicile qui était entrain de s’embraser.

« Quand nous sommes arrivés, j’ai envoyé l’enfant ouvrir le compteur d’eau. Quand nous sommes rentrés dans la chambre avec les seaux d’eau, elle était envahie de fumée. On ne voyait absolument rien. On versait de l’eau à l’aveuglette. On est vite sortis car la fumée avait pris toute la maison. De pièce en pièce, le feu a tout ravagé. On sort de là sans une aiguille. On a tout perdu », a déclaré à Info241 l’enseignante Justice Flore Iguendakeyi, les larmes aux yeux qui ne sait plus à quel saint se vouer.

Des habitations détruites

Le bilan de l’incident fait état de plusieurs habitations réduits en cendre. Il s’agit entre autres d’un studio, d’un appartement constitué de trois chambres, douches et toilettes, d’un appartement composé de deux chambres, salon, cuisine, douches. Et enfin, il y avait également deux chambres simples construites sur le côté droit. C’est donc cinq familles sinistrées qui se retrouve à la belle étoile au quartier Transfo, nouvelle route convergence. « Je n’ai pu rien prendre de cet incendie. Là nous sommes à la belle étoile. J’invite les autorités de la province à nous venir en aide et au président de la République. Je fais comment avec la famille et les locataires ? », se demande bien le propriétaire Jean-Christian Mougonguela.

Outre les biens emportés par l’incendie, les sinistrés perdent plusieurs documents civils, des biens vestimentaires, l’ameublement, du matériel électroménager et bien d’autres. Heureusement aucune perte en vie humaine n’est à déplorer. Tout de même, une enquête a été ouverte afin de déterminer les véritables causes de l’incident.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article