Démocratie

« Héritage et Modernité », la solution anti-naufrage du parti démocratique gabonais

« Héritage et Modernité », la solution anti-naufrage du parti démocratique gabonais
« Héritage et Modernité », la solution anti-naufrage du parti démocratique gabonais © 2015 D.R./Info241

Des cadres et militants du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1967) ont annoncé samedi à Libreville, la création d’un nouveau groupement dénommé « Héritage et modernité » pour disent-il renforcer la démocratie interne et sauver leur parti d’un naufrage politique. Un énième mouvement qui contraste bien avec le Mogabo, centré sur le président du parti Ali Bongo. Comme un air de scission au sein du plus vieux parti du pays ?

"Nous avons décidé, nous élus, cadres, militants et sympathisants du Parti Démocratique Gabonais, constitués, au sein de notre Parti sous la forme d’un regroupement dénommé « Héritage et modernité », de nous organiser en son sein et de prendre toute notre part de responsabilité", a déclaré le député pédégiste du premier siège du 4ème arrondissement, Alexandre Barro Chambrier, à la Chambre de commerce, à Libreville en présence de plusieurs cadres et militants a qui il a expliqué les objectifs dudit mouvement.

"Notre objectif suprême est de promouvoir et renforcer la démocratie interne au sein de notre Parti afin de conserver le pouvoir et l’exercer, pour conduire notre pays avec intelligence dans les voies du progrès véritable, de la prospérité au bénéfice de tous et partant, pour la satisfaction des légitimes attentes des Gabonais".

Pour Alexandre Barro Chambrier, la promotion et le renforcement de la démocratie interne au sein du parti au pouvoir est une condition essentielle du succès, alors que se profile à l’horizon les élections présidentielle et législatives de 2016.

"La promotion et le renforcement de la démocratie interne au sein de notre Parti est la condition essentielle du succès de notre œuvre commune : le Plan Stratégique Gabon Emergent dont les déterminants, les fondements et les axes stratégiques doivent être délibérés de façon collective, dans un esprit résolument démocratique, afin de les mutualiser et d’en favoriser l’appropriation" a-t-il indiqué, relevant plusieurs dysfonctionnements observés y compris dans la gestion de l’Etat.

"Ainsi, quand la maison est mise à mal, nous ne pouvons rester indifférents. Quoiqu’il soit vrai, que de nombreuses actions posées au sein de notre Parti au pouvoir révèlent le recul de la confiance et sèment le doute sur le sens de notre destin", a-t-il dit.

De manière concrète, il a relevé tour a tour, « la dégradation du climat politique avec une classe politique binaire(…) mise à profit par des phalanges profito-situationnistes qui érigent des murailles pour isoler le Président, le dévitaliser et ainsi, le leurrer à volonté ».

Barro chambrier a également critiqué « l’apparition des associations ploutocratiques aux relents phalangistes prétextant formuler une réponse à la crise démocratique que traverserait le Parti ». le député a aussi critiqué le fait que « le centre de décision s’est inexorablement déplacé dans des espaces interlopes marqués par le rejet de toute critique et toute suggestion constructive », fustigeant « la stigmatisation et la marginalisation des élus, détenteurs d’un mandat démocratique ».

« Héritage et Modernité » a appelé le président de la République de se mettre à l’écoute de tous, et à « briser sans délais la gaine, le carcan, l’armure clanique dans laquelle le pays entier, interloqué et consterné, le découvre vêtu par un petit groupe de prétendus proches à la légitimité politique douteuse et à la compétence technocratique toujours attendue ». Le mouvement appelle aussi le président du parti au pouvoir à « la vigilance et à la prévention du risque de la division et du naufrage collectif ».

Barro chambrier a dit que ce rassemblement est ouvert à tous ceux et toutes celles qui veulent soutenir et approfondir, par la pratique, non seulement le Projet politique et les valeurs de notre Parti, mais aussi celles de la République et de la Démocratie.

Mais pour de nombreux observateurs beaucoup « Héritage et Modernité » est un groupe de frondeurs contre le Mouvement gabonais pour Ali Bongo Ondimba (MOGABO) dont la naissance serait perçue comme une liquidation du parti au pouvoir au profit de la création d’un autre parti.

Avec AGP


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article