Infrastructures

En plus de la Transgabonaise, la SAG hérite des axes routiers inachevés de l’Etat gabonais

En plus de la Transgabonaise, la SAG hérite des axes routiers inachevés de l’Etat gabonais
La photo de famille des différentes parties prenantes au contrat © 2020 D.R./Info241

Le gouvernement gabonais s’est trouvé un nouveau partenaire pour accomplir les travaux routiers qui piétinent depuis années notamment sur la route Nationale 1. Ce lundi, la Société des autoroutes du Gabon (SAG) créée pour construire le projet de la route économique dite « La Transgabonaise » devant relier Libreville à Franceville, s’est vue octroyer un tout premier avenant pour qu’elle prenne également en charge le 2x2 voies entre Libreville et Ntoum et plusieurs tronçons, initialement confiés à des partenaires chinois.

La SAG peut avoir le sourire. Alors que le démarrage de son projet phare Transgabonaise n’a eu de cesse d’être repoussé « en raison de la pandémie de la Covid-19 », l’entreprise a désormais dans son escarcelle plusieurs marchés routiers où le gouvernement gabonais connaissait peu ou pas de réussite. Ainsi, un avenant au contrat signé le 24 octobre 2019 entre l’Etat gabonais et l’entreprise, s’est désormais enrichi de plusieurs autres chantiers.

La signature officielle de cet avenant entre le Gabon et la SAG

Selon le communiqué du ministère de l’Economie et de la Relance parvenu à la rédaction d’Info241 ce lundi, les modifications apportées au contrat sont désormais les suivants :

  • l’aménagement du calendrier de réalisation du projet,
  • la réalisation d’une route 2x2 voies sur l’axe Libreville-Ntoum,
  • le contournement du parc de la Lopé par les localités suivantes : Alembé-Lalara-Koumameyong-Booué-Carrefour Leroy,
  • la réalisation par le partenaire des travaux de réaménagement de manière anticipée avant le bouclage financier, notamment sur l’axe PK 50.1 et 75.1, PK 24-PK 40 et PK 75-PK 105,
  • la définition du mécanisme de financement des études et des travaux anticipés.

Désormais, la route économique Transgabonaise sera longue de 828 km au lieu des 780 km initiaux. Cette route reliera les localités Libreville, Ntoum, Kougouleu, Kango, Bifoun, Ndjolé, Alembé, Lalara, Koumameyong, Booué - Carrefour Leroy, Mikouyi, Lastourville, Mounana, Moanda et Franceville.

Rappelons que la SAG jouit d’un contrat de partenariat public-privé (PPP) de 30 ans entre l’Etat gabonais, le singapourien Olam devenue Arise et le groupe français Meridiam. L’entité de droit gabonais est détenue à 50% par Meridiam et, pour les 50% restant, par la holding Arise, via sa branche Arise Transport.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article