CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Conférence de presse

Le RPM fait sa rentrée politique et dénonce l’incompétence de l’administration Bongo

Le RPM fait sa rentrée politique et dénonce l’incompétence de l’administration Bongo
Le RPM fait sa rentrée politique et dénonce l’incompétence de l’administration Bongo © 2021 D.R./Info241

Après son périple dans la province du Haut-Ogooué et celle de l’Ogooué-Ivindo, le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM, opposition radicale) Alexandre Barro Chambrier a fait sa rentrée politique ce jeudi 7 octobre 2021 autour de la presse pour évoquer un panel de sujets liés à la vie des gabonais.

Moov Africa

Le premier sujet abordé par le leader du RPM est sa récente tournée politique effectuée du 7 au 31 août dernier dans deux provinces du Gabon : le Haut-Ogooué et l’Ogooué-Ivindo. Alexandre Barro Chambrier a tenu à raconter son périple à la presse nationale et internationale. Une tournée politique qu’il n’est pas prêt d’oublier tant il a une fois mesuré la souffrance des gabonais, laissés-pour-compte.

Le patron du RPM au cours de sa conférence de presse

« Partout où je suis passé, les populations ont exprimés en toute liberté et franchise leurs besoins notamment en matière d’emplois, de routes, de structures sanitaires et scolaires, d’eau et d’électricité. Elles ont de même évoqué avec insistance le conflit homme-faune, notamment les éléphants qui détruisent les cultures vivrières dans l’indifférence des pouvoirs publics », a déclaré le président du RPM.

Autre sujet abordé les ordonnances adoptées au conseil des ministres du 13 septembre 2021. Des ordonnances relatifs aux conditions d’éligibilité à la présidence de la République en exigeant aux candidats potentiels de résider sur le territoire national au moins six mois par an au cour des deux dernières années précédant l’élection présidentielle. Un sujet à polémique et une décision discriminatoire selon le président du RPM qui n’a pas manqué de fustiger cette façon de faire.

« Ce texte introduit un traitement discriminatoire envers nos compatriotes en poste ou établis à l’étranger », a rajouté Alexandre Barro Chambrier. La situation économique et sociale du pays plutôt délétère, la crise sanitaire qui continue de susciter de vives réactions ou encore la rentrée scolaire marquée par les grèves des syndicats du secteur éducation sont les sujets qui ont permis à l’homme politique de tirer une fois de plus sur le pouvoir en place.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article