08:03
URGENT >>>

Annie-Flore Batchiellilys donnera un concert en ligne ce 17 août pour l’an 58 du Gabon !


Exploitation pétrolière

Pour 56 milliards, Total Gabon vend ses parts de Rabi-Kounga à Assala Energy


Economie
  • Pour 56 milliards, Total Gabon vend ses parts de Rabi-Kounga à Assala Energy © 2018 D.R./Info241
Publié le 31 juillet 2018 à 21h07min

La filiale gabonaise du géant français Total a indiqué ce mardi, dans un communiqué parvenu à la rédaction d’Info241, avoir signé un accord avec Assala Energy via Assala Upstream Gabon pour la cession de l’intégralité de sa participation de 32,9% dans le champ de Rabi-Kounga (Ogooué-Maritime). La transaction représente un montant de 56,07 milliards de nos francs soit 100 millions de dollars avant ajustements. Une bonne nouvelle pour le néophyte Assala Energy qui se vante d’avoir le soutien financier du groupe américain Carlyle.

Total Gabon justifie cette vente par le « contexte de prix du pétrole qui reste volatile ». Avant d’indiquer que « la vente de notre participation résiduelle dans le champ mature de Rabi-Kounga s’inscrit dans la continuité du recentrage stratégique de Total Gabon entamé en 2017, visant à renforcer la compétitivité et la pérennité de la société », a déclaré Guy Maurice, président de Total Gabon.

La carte de l’exploitation d’Assala Energy au Gabon

Malgré cette vente soumise à l’accord des autorités gabonaises, Total Gabon opère toujours sur les secteurs en mer d’Anguille-Ile Mandji et Torpille ainsi que le terminal pétrolier de Cap Lopez, avec une participation de 100%. La société détient également une participation de 42,5% dans le permis d’exploration en mer profonde de Diaba et une participation non-opérée de 65,3% dans le secteur en mer de Grondin.

Selon les experts, Rabi-Kounga serait le principal gisement pétrolier du Gabon. Découvert en 1985 dans la partie onshore du bassin de l’Ogooué, il produisait jusqu’à 250 kbbl/j en 1997, mais la production a décliné très brusquement, surprenant son opérateur historique Shell. Entre 1997 à 2004, la production fut pratiquement divisée par quatre.

Le déclin de Rabi-Kounga a entraîné à la baisse la production totale du pays, les nouveaux gisements, trop petits, ne suffisant pas à compenser le recul. Jusque-là aux mains de Shell, Total et Hess, l’exploitation du gisement de Rabi-Kounga se fera désormais avec Assala Energy, une très récente entreprise pétrolière soutenue financièrement par le groupe américain Carlyle.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile