13:16

Démolition du bunker

Nkoghe Bekale veut faire du bunker de l’UOB un « espace de détente » pour étudiants


Société
  • Une vue intérieure du « bunker » de l’UOB © 2019 D.R./Info241
Publié le 18 octobre 2019 à 22h41min

On en sait désormais un peu plus sur les ambitions du Premier ministre gabonais Julien Nkoghe Bekale sur le désormais célèbre « bunker » de l’Université Omar Bongo (UOB). Ce chantier inachevé par l’Etat, devrait bien avoir droit à une cure de jouvence. Après sa visite de lundi, où il avait annoncé la destruction du bâtiment vétuste, lieu de tous les vices au sein du campus, le Premier ministre a fait une nouvelle descente ce vendredi. Cette fois aux cotés de la ministre de la Défense et des équipes du génie militaire. Reste à savoir s’il y aura bien destruction ou transformation de ce « bunker » appelé à devenir un « espace de détente ».

Lire aussi >>> Julien Nkoghe Bekale promet de détruire le « bunker » de l’UOB

Julien Nkoghe Bekale qui a promis la destruction du « bunker » de l’UOB, s’est rendu de nouveau sur les lieux ce vendredi, avec son ministre de l’Enseignement supérieur, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, et des responsables de cet établissement universitaire dont le recteur Marc-Louis Ropivia. Comme s’il s’agissait d’un théâtre de guerre, Nkoghe Bekale s’y est rendu cette fois avec sa ministre de la Défense, Rose Christiane Ossouka, ainsi que des hommes du génie militaire.

Le Premier ministre lors de cette seconde visite

Alors que l’on ne sait toujours pas quand et comment aura lieu cette démolition de ce bâtiment inachevé depuis des années au sein du campus, transformé en repère de tous les vices par les riverains, le Premier a déjà indiqué ce qu’il ferait à l’issue de la destruction programmé du « bunker ». A la place, le patron du gouvernement a promis ériger un « espace de détente pour les étudiants ». Une promesse politique de plus à laquelle les étudiants de cet établissement sont déjà bien habitués.

Le chef du gouvernement gabonais a déclaré sans ambages : « Cet endroit doit être démoli pour laisser la place à un véritable espace de détente pour les étudiants de l’UOB ». De lieu de débauche et de vices telle que la vente illicite de chanvre, ce lieu devrait laisser place à la détente des étudiants. Le Premier ministre n’ayant pas toujours indiqué de quelle « détente » il s’agira pour les étudiants de ce campus qui doivent se contenter de la parole et des promesses non tenues de la part des autorités.

Affaire à suivre...


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile