12:55

pesanteur de pouvoirs

Le DG de la SNI toujours en poste malgré sa suspension décidée par Bruno Ben Moubamba


Société
  • Le DG de la SNI toujours en poste malgré sa suspension décidée par Bruno Ben Moubamba © 2017 D.R./Info241
Publié le 22 février 2017 à 14h13min

Décidément l’autorité du Vice premier ministre gabonais, Bruno Ben Moubamba, en charge de l’Habitat est clairement bafouée par les directeurs généraux placés pourtant sous sa tutelle. Après avoir suspendu le 14 février dernier le directeur général de la SNI (Société nationale immobilière), Jean Valère Okologo W’Okambat est depuis toujours bien à son poste. Un pied de nez frontal à la deuxième personnalité du gouvernement de la République dont les décisions ont visiblement du mal à trouver leur application.

Après avoir été rappelé à l’ordre par le porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie Bi Nze, pour avoir pris le contre-pied de son homologue de l’Education, le Vice premier ministre Bruno Ben Moubamba continue sa série noire au sein du gouvernement Issoze Ngondet. La dernière périphérie laborieuse du VPM en charge l’Habitat et du Logement est toute trouvée dans sa récente décision de suspension de l’actuel directeur général de la SNI par son adjoint.

On se souvient, le 14 février dernier, Bruno Ben Moubamba avait pris une note de service visant à suspendre de ses fonctions le puissant DG de la SNI en raison de l’audit diligenté par le gouvernement d’une part et des informations d’enquête en sa possession. Cette suspension conservatoire de 3 mois n’a visiblement pas eu d’effet sur la personnalité frappée par cette mesure de son ministre de tutelle. Jean Valère Okologo est toujours depuis cette date à ses fonctions de DG de la SNI.

Une situation toute inédite qui n’a pas manqué de faire réagir Bruno Ben Moubamba qui séjourne actuellement en France pour vendre le dialogue d’Ali Bongo. « Il paraît que le DG de la SNI conteste l’autorité qui m’a été dévolue par le Président de la République et par le Premier Ministre ? », s’est-il confié sur sa page Facebook. Avant de concéder que plusieurs DG frappés par ses mesures de suspension « anti-corruption » soient bien toujours en poste : "Il semble aussi que des DG suspendus de mon administration écrivent à la Présidence au lieu d’accepter que « l’habitat » a desservi le premier septennat du Président Ali Bongo".

Le message posté par le VPM commentant la situation

Un nouveau coup dur le ministre de l’Habitat et du Logement dont les décisions officielles semblent se heurter au peu de considération que lui valent les collaborateurs placés sous son autorité. Un aveu d’impuissance que le Vice Premier ministre d’Ali Bongo relativise en indiquant : « Il conteste le leadership anti-corruption du VPM ? Je n’ai aucun problème avec cela puisque ce n’est pas mon pouvoir ». Dur dur d’être VPM et d’avoir du pouvoir au gouvernement !


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile