Crise post-électorale

Le comité de suivi du dialogue d’Ali Bongo lance enfin ses activités

Le comité de suivi du dialogue d’Ali Bongo lance enfin ses activités
Le comité de suivi du dialogue d’Ali Bongo lance enfin ses activités © 2017 D.R./Info241

Près de 7 mois après la fin du dialogue politique initié par Ali Bongo au sortir de la présidentielle controversée d’août 2016, la commission ad hoc chargée du suivi et de l’évaluation des actes du dialogue politique d’Angondjé, a procédé hier au lancement de ses travaux scellant par là même, sa mise en place effective. Des travaux prévus pour durer 2 ans autour des leaders de l’opposition modérée qui avaient choisi l’apaisement du climat politique au coté d’Ali Bongo dont la réélection est toujours contestée par l’opposition incarnée par Jean Ping.

Les parties prenantes de la commission ad hoc paritaire du suivi évaluation des actes du dialogue, ont procédé, jeudi à Libreville, au lancement de leurs travaux qui devraient durer deux ans, en vue de veiller à la mise en œuvre intégrale des actes du dialogue politique tenu d’Angondjé du mois de mars à avril dernier.

Une vue des participants à la plénière d’hier

Afin d’asseoir ce travail, les membres ayant pris part à cette rencontre, en l’occurrence les acteurs de l’opposition et de la majorité, ainsi que ceux de la société civile, à l’exception des facilitateurs, se sont engagés à travailler en sous commissions dont la priorité est de mettre en place un texte réglementaire de bonne conduite, de trouver des partenaires, afin de bénéficier de formation sur le suivi évaluation.

Durant les deux ans, les membres prévoient faire des points chaque semestre. Des rapports qui seront sanctionnés par une conclusion générale qui sera soumise au président de la République. Des actes, dont le numéro 65 du fichier électoral et le recoupage des circonscriptions électorales, restent pour les membres de cette commission, le préambule, en vue d’un quelconque scrutin.

Nommée par décret présidentiel lors du conseil des ministres du 27 octobre 2017, avec la contributions des facilitateurs nationaux, la commission ad hoc de suivi et évaluation des actes du dialogue politique est placée sous l’autorité du président de la République pour un mandat de deux ans.

Pour rappel, cette commission se compose comme suit :

  • un Co-Président Majorité ;
  • un Co-Président Opposition ;
  • un Co-Vice-Président Majorité ;
  • un Co-Vice-Président Opposition ;
  • un Co-Rapporteur Majorité ;
  • un Co-Rapporteur Opposition ;
  • un Co-Rapporteur Adjoint Majorité ;
  • un Co-Rapporteur Adjoint Opposition ;
  • douze membres représentant les Partis ou groupement des partis politiques de la Majorité ;
  • douze membres représentant les Partis ou groupement des partis politiques de l’Opposition ;
  • douze membres représentant la société civile.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article