CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Succession à l’UN

Présidence de l’Union nationale : Paul Marie Gondjout à la conquête du Woleu-Ntem

Présidence de l’Union nationale : Paul Marie Gondjout à la conquête du Woleu-Ntem
Présidence de l’Union nationale : Paul Marie Gondjout à la conquête du Woleu-Ntem © 2021 D.R./Info241

À la tête d’une délégation d’une douzaine de personnes, Paul-Marie Gondjout, PMG pour les intimes, se trouve depuis hier soir à Oyem. Depuis cette capitale provinciale hautement stratégique du Gabon, le challenger de Paulette Missambo pour la succession de Zacharie Myboto à la tête de l’Union nationale (UN) cette formation politique de l’opposition gabonaise tentera de rallier le maximum de militants à sa cause, en vue du prochain congrès qui devrait les départager.

Info241 sur Whatsapp

Tout juste après le Moyen-Ogooué sa province d’origine, il y a quelques jours, Paul-Marie Gondjout, un des vice-présidents de l’UN, n’a pas perdu du temps pour amorcer avec le Woleu-Ntem. Mercredi, le candidat à la succession de l’inusable Zacharie Myboto à la tête de ce parti d’opposition né dans la foulée de la contestation électorale de 2009 est arrivé à Oyem.

Bain de foule et accueil des grands jours depuis le district de Bibasse offerts et organisés par messieurs Ella Oyono, Richard Ndong Ekore et Pascal Ntoutoume, respectivement délégué communal, conseiller municipal et responsable du canton Nyé. Il s’est tout de suite rendu au domicile privé de l’ancien et charismatique maire de cette commune d’Oyem, Vincent Essono Mengue, après une brève visite du siège de sa formation politique.

Le candidat ici au coté de Vincent Essono Mengue

Tout étant question de symbole en politique, il ne fait l’ombre d’aucun doute que cette virée dans cette capitale provinciale hautement stratégique devra être déterminante dans le choix final des militantes et militants de cette formation politique, à quelques mois de la tenue du nouveau congrès extraordinaire. Un rendez-vous au terme duquel il devra sortir le nom de celui qui poursuivra l’œuvre des fondateurs de ce groupement politique dont Zacharie Myboto, Casimir Oye Mba, Jean Eyeghe Ndong et les feux Pierre Claver Zeng Ebome et André Mba Obame.

L’accueil de l’aspirant président de l’UN

Connu pour être un des bastions traditionnels de l’opposition depuis toujours, le Woleu-Ntem a toujours été très convoité par tout acteur politique qui entend se donner de l’envergure. Et qui mieux que celui que ses intimes appellent PMG pour savoir qu’un nombre supérieur de délégués et militants de cette région du Gabon serait un véritable franc succès quand il est bien connu que deux de ses compagnons de lutte, en l’occurrence Minault Zima-Ebeyard, secrétaire exécutif de l’UN et le vénérable sénateur Jean Christophe Owono Nguema ont plutôt pris fait et cause pour Paulette Missambo, l’autre candidate affichée pour la succession de Zack Power ?

Bien qu’absents tous les deux de sa délégation, l’impressionnant accueil ainsi que l’extraordinaire mobilisation réussies par PMG depuis hier à Oyem, nous confie un anonyme, semblent plutôt en mesure de donner un réel espoir à ce candidat qui affiche clairement ses ambitions. Attendu pour cet après midi, son message aux Woleu-Ntemois devant l’ensemble des délégués venus des cinq départements que compte la province du septentrion, il n’y a visiblement aucun équivoque à penser que les hostilités semblent bel et bien lancées au sein de ce parti.

Toutefois, passé ce cap de la séduction des bases militantes à travers l’étendue du territoire, beaucoup d’observateurs avisés de la vie politique gabonaise disent plutôt être très regardant sur ce qu’il se passera après le congrès à venir. Car, pour beaucoup, après celui qui déboucha sur une grossière impasse en décembre 2020, il va falloir regarder de très près si, au terme de leur élection, Paulette Missambo et Paul-Marie Gondjout seront capables de réconcilier chacun ses soutiens afin que l’idéal commun “Tous pour Un, Un pour tous” soit de nouveau une réalité au sein de cette formation politique en laquelle une immense majorité de gabonais avaient misé leur espoir de pouvoir disposer enfin un parti capable de contrer sérieusement l’hégémonie du Parti démocratique gabonais (PDG).

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article