CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 265
Nombre de décès depuis mars 2020 173 +3

Situation vaccinale

Première dose 99 248
Seconde dose 74 961

% de la population

4,78%
3,61%

Situation globale

802 +227 74 961 26 638 +259
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Coronavirus : Le Gabon va vacciner sa population à l’aide de deux nouveaux vaccins

Coronavirus : Le Gabon va vacciner sa population à l’aide de deux nouveaux vaccins
Coronavirus : Le Gabon va vacciner sa population à l’aide de deux nouveaux vaccins © 2021 D.R./Info241

Moov Africa

C’est ce qui ressort du communiqué final du conseil des ministres virtuel d’hier tenu par visioconférence entre Ali Bongo et son gouvernement. En plus des vaccins Sinopharm et Spoutnik V, la campagne de vaccination contre la Covid-19 qui peine à connaitre sa vitesse de croisière depuis 5 mois, va être enrichie par l’arrivée de deux nouveaux vaccins via l’OMS.

Il s’agit des vaccins Pfizer et Johnson and Johnson dont le pays dirigé par Ali Bongo attendait depuis la mise en place de l’initiative COVAX de l’OMS, dédiée à la vaccination des pays d’Afrique qui peinent à s’approvisionner en vaccins. Ainsi, le Gabon devrait recevoir entre septembre et octobre de plus de 100 620 doses de vaccins Pfizer et 168 000 doses de vaccins Johnson and Johnson.

Des doses de vaccins qui cherchent toujours preneurs dans un pays où les autorités peinent à convaincre les populations à emboiter le pas de la vaccination. Une défiance vaccinale qui se lit dans les chiffres. Depuis plus de 5 mois, seuls 61 206 personnes ont reçu deux doses de vaccins au 3 septembre contre 84 214 une première dose.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève