20:15

Rentrée scolaire 2013-2014 : la Conasysed menace à nouveau


Education
  • Rentrée scolaire 2013-2014 : la Conasysed menace à nouveau © D.R./Info241
Publié le

 

Les enseignants membres de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (Conasysed) brandissent la menace de nouvelles perturbations pour la rentrée scolaire 2013-2014 si la régularisation des situations administratives et financières des enseignants du pré-primaire, ainsi que le paiement de la prime d’incitation à la fonction d’enseignant pour les catégories B et C pour le compte de l’année scolaire 2012-2013 ne sont pas réglés dans les plus brefs délais.

Les rapports de force qui opposent le gouvernement à la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation national (Conasysed) ne sont pas près de s’achever.

C’est le constat dressé par cette entité syndicale qui, lors de son point de presse tenu à son siège d’Awendjé le 14 août dernier, a sommé le gouvernement d’apporter des solutions à leurs revendications avant la prochaine rentrée scolaire prévue en octobre.

Le syndicat, par la voix de son délégué général par intérim Guy Hervé Essone, a « réitéré son appel au Président de la République pour apporter des solutions idoines aux problèmes précités, gage d’une rentrée scolaire 2013-2014 sans heurts ». Dans le cas contraire, une grève générale pour la rentrée prochaine, serait à craindre.

Au cœur des réclamations et de cet appel à l’intervention du Chef de l’Etat, la question de la régularisation des situations administratives et financières des enseignants du pré-primaire dont près de mille travaillent depuis plus de six ans sans percevoir de salaires.

L’autre point de revendication repose sur le non-paiement de tous les rappels de l’année scolaire 2012-2013 et la mensualisation de la prime d’incitation à la fonction d’enseignant (PIFE).

Lors du même point de presse, les enseignants syndicalistes ont également dénoncé « la mauvaise foi » dont ferait preuve selon eux, le Ministre de l’Education Nationale, Séraphin Moundounga, au sujet de la régularisation de ces questions. La Conasysed a en outre tenu à rappeler que ces points de revendication avaient été présentés lors des négociations entre le gouvernement et les représentants de la coalition de syndicats, du 20 au 22 février 2013 à l’issue d’un premier mouvement de grève.
Ces questions auraient donc du être résolues depuis le mois de mai dernier.

Au Chef de l’Etat désormais de réagir promptement afin de chasser définitivement le spectre d’une rentrée scolaire perturbée.

Avec : Gaboneco


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile