15:15

Audit

Serge Toulekima suspendu de ses fonctions de directeur général de Gabon Oil Company


Economie
  • Serge Toulekima, le directeur général suspendu de ses fonctions hier © 2015 D.R./Info241
Publié le 8 octobre 2015 à 07h35min

Le torchon brûle entre l’Etat gabonais et Serge Toulekima, le directeur général de la Société nationale des hydrocarbures du Gabon (SNHG), entreprise étatique plus connue sous l’appellation Gabon Oil Company (GOC). Celui-ci aurait refusé de se soumettre à un audit technique et financier diligenté tous les 2 ans aux entreprises en contrat avec la République Gabonaise, relève un communiqué de presse du ministre de tutelle.

Dans ce communiqué rendu public hier, le ministre du Pétrole et des Hydrocarbures Etienne Dieudonné Ngoubou avalise les délibérations du conseil d’administration de l’entreprise réuni mardi 6 octobre aux fins de prendre acte de ce refus du directeur général et de suspendre Serge Toulekima de ses fonctions pour une période de trois mois renouvelable à compter du 7 octobre.

Que se passe t-il donc au sein de l’entreprise nationale créé en 2011 par Ali Bongo ? Pourquoi son directeur général se refuse à un audit en vue pourtant de "s’assurer de la bonne tenue des comptes et de l’exécution des contrats" ? L’audit ayant été initié depuis avril 2015 dans l’entreprise, pourquoi avoir attendu octobre 2015 pour prendre des mesures à l’encontre de l’insoumis directeur général ?

Notons au passage que la décision de suspension de Serge Toulekima de ses fonctions a été prise sur convocation du président du comité d’administration, en session extraordinaire. La SNHG, comme la plupart des sociétés nationales créé par Ali Bongo, relève directement de la Présidence de la République, comment en est-on arrivé là ? Serge Brice Toulekima serait-il tombé en disgrâce auprès de l’exécutif ?

La SNHG/Gabon Oil Company est une compagnie pétrolière de l’Etat gabonais ayant pour champ d’actions la détention, la gestion et la prise des participations directes ou indirectes pour le compte de l’Etat, dans toutes les transactions relatives à la recherche, à la distribution, à l’exportation, au transport, au stockage, à la commercialisation, au raffinage, et à toute autre activité se rapportant directement aux opérations sus-visées.


Laissez un commentaire
© 2013-2017 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile