17:24
URGENT >>>

Les employés du secteur pétrolier du Gabon en grève générale de 3 jours depuis ce matin


Crise post-électorale

Des résistants gabonais s’introduisent dans leur ambassade à Paris pour « destituer » Ali Bongo


International
  • Les manifestants scandant des chants hostiles au régime d’Ali Bongo dans leur ambassade à Paris © 2018 D.R./Info241
Publié le 1er juin 2018 à 22h28min

La résistance contre Ali Bongo a une nouvelle fois frappée. Plusieurs gabonais se sont introduits aujourd’hui peu après 15h dans les locaux de leur ambassade à Paris pour « destituer » symboliquement Ali Bongo. La manifestation pacifique bien que bruyante, a réuni une dizaine de manifestants qui entendaient protester contre la réélection controversée d’Ali Bongo à la dernière présidentielle gabonaise d’août 2016, remportée dans les urnes selon eux par l’opposant Jean Ping, le président « élu ».

Grosse frayeur cet apres-midi à l’ambassade du Gabon à Paris. Plusieurs citoyens gabonais se réclamant de la « résistance » s’y sont introduits pour y installer le portait géant de Jean Ping en lieu et place de celui d’Ali Bongo, considéré par ailleurs comme un « assassin ». L’opération qui a duré quelques minutes a pris de court la sécurité de l’ambassade peu enclin à une telle intrusion furtive.

La vidéo de l’intrusion furtive de la diaspora gabonaise ce vendredi 1er juin

Une fois dans les locaux de leur ambassade, les manifestants qui ont brillé par la non-violence de leurs actions, ont scandé des chants à l’honneur du président élu Jean Ping. Naturellement, Ali Bongo s’est vu affublé de tous les noms d’oiseaux. Un coup d’éclat qui a remis plus qu’au goût du jour la question de la présidentielle d’août 2016 et la réélection toujours controversée d’Ali Bongo remise en cause notamment par plusieurs missions d’observation dont celle de l’Union européenne et de la Francophonie.

Le portrait d’Ali Bongo gisant au sol a été remplacé par celui de Jean Ping

Notons que depuis l’annonce de la réélection d’Ali Bongo par la Cour constitutionnelle dirigée par sa belle-mère, la « résistance gabonaise » de la diaspora continue de multiplier les actions pacifiques à Paris pour dénoncer le « coup d’Etat » d’Ali Bongo. Samedi dernier, la manifestation était à sa 91e édition consécutive. Une autre marche de protestation est par ailleurs prévue ce samedi, toujours à la célèbre place du Trocadéro, devenue le symbole hexagonal de la lutte contre l’hégémonie de la famille Bongo qui dirige le Gabon de père en fils depuis plus de 50 ans.


Laissez un commentaire
© 2013-2018 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile