CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Crise à l’UN

Mike Jocktane quitte l’Union nationale en marge du dialogue politique d’Ali Bongo

Mike Jocktane quitte l’Union nationale en marge du dialogue politique d’Ali Bongo
L’heureux démissionnaire hier, au stade d’Agondjé de Libreville où se tient le dialogue politique du pouvoir © 2017 D.R./Info241

Naviguant déjà à contre courant de son parti, le révérend Mike Jocktane, l’un des nombreux vice-présidents de l’Union nationale (UN, opposition), a annoncé officiellement hier sa démission. Le 4e vice-président a fait son annonce au stade d’Agondjé où il participe, contre l’avis de son ancien parti, au dialogue politique d’Ali Bongo.

Moov Africa

L’homme de dieu dont la participation au dialogue d’Ali Bongo avait suscité le courroux des cadres de son parti, a préféré de lui-même quitter le parti qui ne le ferait plus "rêver", en référence selon lui, de l’époque d’André Mba Obame. Mike Jocktane qui était déjà dans le viseur d’une mesure disciplinaire de l’UN, a donc préféré quitter les choses avant que celles-ci ne le quittent.

Mike Jocktane face à la presse hier

Pour expliquer son départ de son ancienne formation politique, le démissionnaire-dialogueur a évoqué ses désaccords avec les positions officielles du parti et singulièrement celles de son président Zacharie Myboto. Pour Mike Jocktane, ce dernier imposerait sa "stratégie" au parti. « Je ne crois plus en la capacité du président Myboto et de ses affidés à conduire notre combat avec succès », a-t-il lâché lors de sa conférence de presse hier, sur les terres du dialogue d’Ali Bongo.

Avant de tacler encore plus sévèrement le président de cette formation, Zacharie Myboto, « Ses méthodes archaïques et d’un autre âge empêchent la modernisation du parti, son manque d’esprit démocratique ajouté à sa faiblesse devant les siens a contribué d’ailleurs à chasser un grand nombre de nos cadres », a-t-il laissé entendre.

Le démissionnaire a annoncé qu’il préciserait dans les jours qui suivent sa nouvelle orientation politique en se félicitant déjà que le dialogue politique d’Ali Bongo ait permi à cuxe qui "ne se parlent plus" de se mettre ensemble pour discuter. Des insinuations qui laissent entendre qu’il aurait fait la paix avec ses anciens amis du parti au pouvoir dont il a été sous l’ère Omar Bongo, l’un des fers de lance.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article