08:27

Bonne fortune

Kevazingogate : l’Etat gabonais va vendre à son profit pour plusieurs milliards le bois saisis !


Economie
  • Les autorités gabonais s’assurant de la présence du bois dans les containers saisis © 2019 D.R./Info241
Publié le 10 août 2019 à 15h14min

Comme quoi à quelque chose, malheur est bon. Après avoir appréhendés 353 containers de bois de Kevazingo et d’autres essences de contrebande dont certains avaient disparus au port d’Owendo, les autorités gabonaises ont annoncé jeudi 8 août leur vente imminente. C’était à la faveur d’une visite au port à bois d’Owendo qu’a effectué le ministre de la Forêt, le gabono-britannique Lee White, et le procureur de la République de Libreville Olivier N’zahou.

Le gouvernement gabonais va tirer grandement profit de l’affaire du Kevazingogate qui a avait coûté en mai dernier, leur poste au vice-président de la République Pierre-Claver Manganga Moussavou et à l’ancien ministre de la Forêt Guy Bertrand Mapangou. Sur les 353 containers de cette essence interdite à l’exportation par Ali Bongo, seuls 250 ont été retrouvés par la justice gabonaise.

Une vue de cette visite d’inspection

C’est pour s’en assurer que le ministre de la Forêt et le procureur de la République ont effectué jeudi une visite d’inspection des entrepôts de 3C Transit, Young-Tong, Trans Peng Yung, Baracouda et Sotrasgab où sont mis sous scellés lesdits containers. « Nous sommes venus prendre possession de tous les conteneurs saisis par la justice suite à l’affaire du vaste trafic de notre bois précieux », a indique le ministre.

Avant d’ajouter : « En toute transparence, nous sommes venus assurer le transfert de ces conteneurs dans un lieu sécurisé. Nous allons en faire l’inventaire, estimer leur véritable valeur et vendre ce bois au bénéfice de l’État ». La manne financière que devrait engranger l’Etat de cette vente est estimée à plusieurs milliards de nos francs. De l’argent frais dont a grandement besoin le pays qui cumule les dettes.

« On va transporter environ 250 conteneurs de bois et 3 000 m3 de bois en vrac. C’est un peu tôt pour en estimer la valeur totale, mais c’est sûr qu’on parle de dizaines de milliards au bénéfice de l’État », a conclu Lee White. Une fin heureuse pour ce scandale de corruption dont les conclusions judiciaires sont toujours attendues.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile