Calvaire routier

Bourbier de l’axe Ovan-Makokou : l’enfer routier des riverains perdure déjà depuis 7 ans !

Bourbier de l’axe Ovan-Makokou : l’enfer routier des riverains perdure déjà depuis 7 ans !
Bourbier de l’axe Ovan-Makokou : l’enfer routier des riverains perdure déjà depuis 7 ans ! © 2022 D.R./Info241

Il ne fait pas bon d’être Ogivins au Gabon ces dernières années et de devoir se rendre dans sa province dont les routes sont calamiteuses malgré les annonces répétées des autorités de la reprise des travaux notamment de la route Ovan-Makokou (Ogooué-Ivindo), long de 94 km. La situation est tellement chaotique que le bourbier créé par des travaux stoppés depuis 7 ans, oblige les riverains à devoir passer plus d’une semaine pour effectuer cette « traversée ».

Info241 sur Whatsapp

La province de l’Ogooué-Ivindo continue d’être le parent pauvre de la politique d’infrastructures routières d’Ali Bongo. Malgré plusieurs annonces gouvernementales laissées lettres mortes sur le terrain, l’axe Ovan-Makokou se meurt toujours dans l’indifférence générale des autorités. Et l’arrivée de la saison des pluies ces derniers jours, est venue une nouvelle fois compliquer la vie des riverains de la route qui doivent passer jusqu’à 7 jours pour traverser cette zone.

Une vue du calvaire des populations

En effet, le bourbier formé entre les villages Afoumadzo et Bisso près d’Ovan constitue un véritable casse-tête que tente de résoudre bien que mal les usagers de la route. Un transporteur raconte que "Depuis Makokou, je mets les gens dans les voitures et on les dépose à Afoumadzo. Leurs bagages sont transportés de l’autre côté du bourbier. Il en est de même de ceux qui reviennent de Libreville et cela dure depuis plus d’une semaine », a indiqué Samuel Mafouka, chef de l’agence Ivindo Transport à nos confrères de l’AGP.

Le calvaire des populations se poursuit donc malgré les annonces du ministre des Travaux publics, Léon Armel Bounda Balondzi, en septembre 2021. Il avait même indiqué le chantier de cet axe routier abandonné il y a 7 ans, faisait désormais partie des chantiers prioritaires du Plan d’accélération de la transformation (PAT) du gouvernement gabonais. 8 mois après cette annonce, aucune pelleteuse n’est visible sur les lieux. L’attente se poursuit donc pour les Ogivins.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article